Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 07:48

enfant-aux-cailloux-copie-1.jpgDe Sophie Loubière, je connaissais surtout la voix, mutine et malicieuse. Je pouvais l'entendre dans l'excellente émission de France Inter, Dernier parking avant la plage, où elle mêlait lectures d’œuvres littéraires et conseils décalés pour l'été (cocktails, minute de bricolage). Je savais que son autre passion est le roman noir, radiophonique ou papier. Je m'étais toujours demandé quel écrivain se cachait derrière cette voix. C'est donc avec beaucoup de curiosité que je me suis plongé dans L'enfant aux cailloux.

 

Il faut tout de suite signaler que Sophie Loubière maitrise à merveille l'art du suspense et la capacité de tenir en haleine le lecteur. Car il est quasiment impossible, tout au long de la lecture, de savoir ce qui arrive à Elsa, cette vieille institutrice à la retraite. Est-elle folle ? A-t-elle besoin de se donner des émotions pour combler sa solitude ? Ou lutte-t-elle seule contre tous, son fils, les services sociaux, son psychiatre ?

 

Elsa est en effet persuadée qu'il se passe des choses plus qu'étranges dans le pavillon en face de chez elle. Officiellement y est domicilié un couple sans histoire, avec ses deux enfants, scolarisé. Mais Elsa a vu, presque toutes les semaines, dans le jardin, un jeune enfant maladif, timide, à qui personne ne parle. Il ne sort que rarement et sa seule occupation est de jouer avec les cailloux qu'il trouve sur le sol.

 

Elsa, intriguée, décide de mener son enquête. Elle se rapproche des parents et des enfants, de l'école où ils sont scolarisés, des services sociaux. Pourtant tout le monde est formel : le couple en question n'a que deux enfants, et rien ne permet d'en douter.

 

C'est sur cette trame que se déploie toute l'habileté de Sophie Loubière. Au cœur du roman, il y a ce doute persistant de savoir où est la vérité. Puis elle y ajoute de nombreux problèmes plus personnels : des relations compliquées avec son fils unique, un retour dans la ville où elle a grandi, des difficultés à affronter un passé qui la rattrape. Mais elle fait également preuve d'une belle maîtrise dans les scènes d'action, assez fortes ici. Le roman est une belle réussite, avec un personnage de femme âgée attachant, une intrigue haletante et une écriture sobre et efficace, que ce soit pour les dialogues ou pour les lettres qui parsèment le roman. Vraiment, je suis très content d'être passé derrière cette voix !

 

L'avis de Liliba, que je remercie pour le prêt de ce roman, d'Enna.

 

L'enfant aux cailloux de Sophie Loubière

Ed. Fleuve Noir

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Emeraude 12/09/2012 21:34


J'avais vu/entendu Sophie Loubière il y a quelques années aux quais du polar et je dois dire que le personnage ne m'avait pas vraiment inspiré... Je l'ai recroisé l'année d'après lors d'une
soirée chez Gallmeister (ne me demande pas pourquoi là bas ;-)), et elle m'avait parlé de ce livre. J'ai eu alors la même impression que l'année précédente, aucune envie de lire ce qu'elle
écrivait... Du coup je suis bien intriguée par ton avis ultrapostif !!

Yohan 15/09/2012 11:59



Je ne l'ai jamais rencontré pour de vrai, j'ai seulement eu affaire à sa voix, remarquable dans tous les sens du terme. Et ce roman est très bien construit, jouant sur l'ambiguité des personnages
et le trouble du lecteur. Un très bon moment de lecture !