Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 14:00

Trois spectacles de théâtre pour ce billet. Trois spectacles très différents, tant dans leur conception, dans leur sujet que dans leur place dans le monde du théâtre (un spectacle du théâtre public, une petite troupe professionnelle et une troupe amateur). Mais trois spectacles qui se distinguent par leur très grande qualité.

 

cloture de l'amourDébutons avec le spectacle le plus officiel, celui qui est déjà passé à Avignon, a reçu un accueil très favorable et est en tournée dans de nombreuses villes. Pascal Rambert signe le texte et la mise en scène de Clotûre de l'amour, spectacle très original.  C'est l'histoire d'une rupture entre deux amants, Stan (Stanislas Nordey) et Audrey (Audrey Bonnet). Cela n'est pas forcément très novateur, me direz vous. C'est dans la forme que ce spectacle prend toute sa nouveauté, car plutôt que d'introduire un dialogue très réaliste, la pièce est coupée en deux. Une partie pour chacun des protagonistes. C'est d'abord Stan qui prend la parole. Il annonce la fin de l'histoire et parle à Audrey, stoïque d'abord, en larmes ensuite. Elle encaisse toutes les paroles de son ex, qui ne se gêne pas pour remettre en cause l'intégralité de leur histoire ("une fiction"). Puis, c'est au tour d'Audrey de prendre la parole, de répondre coup pour coup aux attaques de son conjoint.

 

Lors de ces deux monologues, outre la prestation physique de l'acteur qui parle (vraiment époustouflante, en particulier celle de Stanislas Nordey avec sa démarche si particulière), c'est l'attitude de celui qui écoute et encaisse qui est marquante. Alors qu'Audrey reste droite et que ces moindres mouvements sont réprimés par un geste de Stan, lui s'écroule, s'effondre, se recroqueville. A l'issue du spectacle, on ressort marqué par cette prestation, à la fois physique et orale.

 

Love is on the air est également un spectacle d'amour. On quitte là la scène de rupture pour entrer dans une approche plus littéraire et cinématographique de la relation amoureuse. A partir de grands films d'amour (Autant en emporte le vent, Dirty Dancing, Ghost) ou des oeuvres littéraires marquantes (Harlequin, SAS, romans-photos!), la compagnie Les tambours battants propose au spectateur de donner sa vision de l'amour. Le spectacle  est multiforme, passant de lectures au micro au détournement d'images de films. C'est  un spectacle très drôle, où le spectacteur est pleinement intégré. On se sent un peu chez soi dans cette pièce, avec des cacahuètes offertes à l'entrée et des sollicitations du public pour raconter ses souvenirs de Patrick Swayze, de Bébé et de Demi Moore. Vraiment une très bonne surprise.

 

funerailles-d-hiver.jpgEnfin, je tenais à mentionner l'excellent travail de la troupe amateur DuCaBo autour de la pièce d'Hanoch Levin, Funérailles d'hiver. Dans cette pièce, on retrouve une famille, qui se trouve écartelée entre l'enterrement d'un de ses membres et le mariage d'un autre. Si la fils de la défunte souhaite un enterrement digne pour sa mère, sa tante et son oncle veulent que le mariage se tienne La pièce se déroule entre tragédie (le deuil) et la comédie, qui prend ici la plus grande place (la famille et belle-famille de la mariée veulent échapper à l'enterrement, avec des scènes très drôles sur une plage sous la pluie). Outre le texte, il faut souligner le très beau travail de la compagnie, avec une mise en scène très inventive, pleines d'idées très intéressantes, et un très beau jeu d'acteur qui jouent avec des masques. Pour un spectacle amateur, c'est vraiment un travail d'une très grande qualité et qui mérite d'être vu !

 

Clotûre de l'amour, en tournée en 2013 à Nancy, Lyon, Chambéry, Saint-Quentin en Yvelines, Charleroi, Pau, Saint-Denis de la Réunion, Rouen, Saint-Brieuc, Paris (Théâtre du Rond-Point)

 

Love is on the air, Cie Les tambours battants

 

Funérailles d'hiver, Cie DuCabo, en 2013 à Watten, Bruay-la-Buissière, Genval (B), Fâches-Thumesnil

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Philisine Cave 01/04/2013 21:09


Non, je pratique juste les mathématiques mais la salle des profs est un lieu d'échanges extraordinaire et grâce à mes collègues de théâtre (dans mon établissement, ily a deux professeurs
habilités à enseigner le théâtre), je n'ai pas raté Cendrillon (in extremis). Elles m'ont archi conseillé La clôture mais je n'avais pas envie de traîner un A. (mon cher et tendre) soufflant
toute la soirée (si tu ne vois pas, imagine !). Quant à discuter avec toi un de ces quatre, ce sera avec plaisir !

Philisine Cave 24/03/2013 19:25


Jen 'ai pas tentée La clotûre de l'amour malgré des conseils vifs de me scollègues de théâtre. Je vais aller voir Le Misanthrope et Lucrece Borgia. Bises

Yohan 01/04/2013 16:42



C'est dommage car c'était vraiment un très beau spectacle. Et je me douteque si tu parles de collègues de théâtre, c'est que tu pratiques.Il faudra qu'on en discute un des quatre ;-)


Bises.