Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 19:05

Il y a des événements qui se répètent, à des fréquences plus ou moins élevées. Après une pause dans les swaps, voici que je me suis inscrit à deux d’entre eux récemment : le swap Mémoires d’enfance d’Emmyne (et je remercie encore Rondine pour son très beau colis) et le swap Books inside organisé par Ys. Le principe : envoyer des livres qui parlent de livres, d’auteurs, d’éditeurs, de littérature, de mots,… Thème attrayant, auquel j’ai succombé, et je me suis donc trouvé embarqué dans un nouvel échange sur ce thème.

 

Et voici donc qu'en ce début de week-end, je trouve dans la cuisine un colis, dont je reconnais le nom et l’adresse de l’éditeur. Chic ! chic ! chic ! Voilà mon colis, et c’est Fashion qui m’a envoyé cette nouvelle surprise, bien garnie.

 

Dans la boite, différents paquets, certains entourés d’un papier crépon marron et qui ont pour la plupart d’entre eux des formes de livres, et d’autres, qui laissent par leurs formes deviner des plaisirs moins intellectuels.

 

Commençons par les nourritures intellectuelles, pour lesquelles Fashion est très bien tombée. J’avais souhaité, dans le questionnaire, découvrir des auteurs étrangers, et je suis comblé avec un voyage aux Etats-Unis et en Italie, avec détour en Grande-Bretagne. Pour les Etats-Unis, deux ouvrages étaient glissés dans le colis, tous deux d’Edith Warton : un roman, avec Xingu, et un essai (auparavant article paru dans une revue littéraire), Le vice de la lecture. Pour l’Italie, c’est un auteur classique de ce pays que je n’ai pas encore lu : Italo Calvino, avec Si par une nuit d'hiver un voyageur, livre qui me fait très envie. Et pour l’auteur anglais, ce sera une poursuite avec Ian McEwan, avec qui j’avais promis de persévérer après Samedi : le roman sera donc Expiation. Enfin, petite incursion hexagonale avec un livre d’Annie François, intitulé Bouquiner, et dont Fashion m’a précisé qu’il décrivait très bien l’attitude de lectrice compulsive anonyme !

 

Pour accompagner les livres, un carnet illustré par … des livres et des marque-pages magnétiques pour être certain de ne pas perdre le fil.

 

Au rayon gourmandise, des nougats (la moitié du paquet y est déjà passé), des crayons de couleur qui se révèlent être des chocolats, sur le même principe que les cigarettes de mon enfance, mais en moins nocif, et un pot de confiture artisanale saveurs d’automne, qui mêle pomme, poire et noix. Tout ceci me semble très engageant, n’est-ce pas ?

 

Je remercie donc Fashion pour ce très beau colis, car elle n’a fait aucune erreur ;-) Merci beaucoup pour les découvertes qui m’attendent, et merci à Ys qui a accepté de masculiniser son swap pour me laisser participer !

Repost 0
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 07:39

Allez, une fois n'est pas coutume, voici un peu de réclame pour un événement littéraire
qui fera se déplacer les foules en liesse.

Cet événement est donc la présence, à la librairie Les Buveurs d'encre, de Paul Vacca,
auteur de La petite cloche au son grêle et de Nueva Konigsberg,
et accessoirement vainqueur du prix Biblioblog 2009 pour son premier roman.


Je récapitule donc les modalités de cette rencontre / dédicace :
le vendredi 25 septembre 2009 à partir de 19h30
à la librairie 
Les Buveurs d'Encre (59 rue de Meaux - Paris 19e)

Toute l'équipe du Biblioblog et moi-même espérons vous voir nombreux
pour cette première célébration en chair et en os du prix !!!

Repost 0
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 08:28

Quand Emmyne a proposé un swap sur le thème Mémoires d’enfances, je me suis dit que cela ne me ferait pas de mal de replonger dans mes vertes années, qui s’éloignent peu à peu (enfin, comme pour tout le monde). La confection du colis fut un moment de recherche sympathique, mais ce n’est rien à côté du plaisir que j’ai eu à ouvrir le colis que m’a envoyé Rondine, et surtout à découvrir ce qu’il contenait.

 

Le colis ? Une boîte entourée d’un papier bleu, remplie de multiples paquets eux-mêmes bleu (hormis un vert et un rose, allez savoir pourquoi ! Mais Rondine m’a demandé de ne pas en parler.). Sur le dessus, une carte postale figurant des enfants en train de lécher la vitrine d’une librairie à l’ancienne, et rapidement, le trésor se dévoile.

 

On commence en douceur, avec deux marques-page, l’un représentant un enfant, l’autre une série de crayons de couleurs. Puis une trousse bleu (encore !), avec un barbapapa jaune en guise de porte-clé. A l’intérieur se disputaient carambar, Chupa Chups, roudoudous et colliers de bonbons. Au rayons gourmandises, à noter la présence de Michel & Augustin, avec leurs biscuits Vanille et pavot. Ceux-là, ils ne feront pas long feu !!!

 

Pour retomber définitivement en enfance, et avant les choses sérieuses, j’ai découvert un tube pour faire des bulles aux couleurs de Oui-Oui (Mais coment a-t-elle fait pour deviner que j’avais été chambré avec Oui-Oui, au collège, avec le détournement qu’en avait fait Les Guignols au sujet de Lionel Jospin ? Trop forte !).

 

Ensuite, ce fut l’avalanche d’excellentes surprises. La première, et pas la moindre, fut l’ouverture du paquet qui contenait ce qui constitue le premier manga de ma bibliothèque, et qui va remettre à vif tous mes fantasmes enfantins : le premier tome, en édition de luxe, s’il vous plait, de Cat’s Eye. Mais oui, cette série avec des voleuses qui échappait toujours au policier qui essayait de les charmer. Huit épisodes pour retrouver tous mes émois pré-pubères !  Génial !

 

Puis ce fut la découverte de deux classiques de la littérature jeunesse. Un que je connais de nom sans l’avoir lu, La cicatrice, de Bruce Lowery (on m’a déjà prévenu que je risquai de pleurer en le lisant), et La petite fille au kimono rouge, de Kay Haugaard, que je ne connaissais pas du tout. Dans le registre « livre mettant en scène un enfant », je vais découvrir Ciel bleu, une enfance dans le Haut Altaï, d’un auteur allemand, Galsan Tschinag. Je ne connais pas ce roman, mais la maison d’éditions (Métaillié) m’inspire une grande confiance !

 

Et ce n’est pas tout ! Car Rondine a également ajouté un DVD, L’argent de poche, de Truffaut. Encore une fois, film inconnu au bataillon que je me ferai un plaisir de visionner. Je pourrai d’ailleurs noter toutes mes impressions sur le cahier de bonnes notes fourni avec l’ensemble, et truffé d’observations bien senties.

 

Bref, il est inutile de rappeler que je suis très heureux de tous ces cadeaux, que ce swap merveilleusement organisé par Emmyne est une formidable réussite, et que je vous reparlerai de tout cela dans les semaines à venir ! Encore un grand merci à Rondine pour ce très beau colis, qui est parfaitement réussi !

Repost 0
31 juillet 2009 5 31 /07 /juillet /2009 16:24

Ah ! Que cela fait du bien de débrancher pendant trois semaines, qui furent néanmoins bien occupées. Un mariage (pas dans le genre de celui dont je parle juste après, heureusement !), deux jours de théatre à Avignon (billets à venir) et repos, promenades et lectures dans les Pyrénées.

Tout cela me donne l'occasion de billets que vous découvrirez dans les jours et semaines à venir, et je souhaite à tous ceux qui partent en vacances de bien en profiter, et aux autres d'agrémenter le mieux possible leur quotidien. Allez, c'est reparti pour un tour !

PS : je n'ai pas encore fait un tour complet des blogs, mais il me semble avoir vu des défis harlequinesques qui ont pointé le bout de leur nez. Je crois que je vais céder (une nouvelle fois) à la tentation...

Repost 0
11 juillet 2009 6 11 /07 /juillet /2009 07:40

Voilà, c'est le moment de partir pour trois semaines, loin de toute connexion informatique (Oh, ce n'est pas que c'est impossible, mais je n'en aurai certainement pas très envie).

De la lecture, du théatre avec une escapade de deux jours à Avignon, un peu de randonnée et des siestes, beaucoup de siestes !

Je serai de retour début aout pour que ce modeste endroit continue à vivre !

A très bientot !

Repost 0
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 08:19

Hier a été dévoilé le vainqueur de la troisième édition du prix Biblioblog. Après le merveilleux et troublant roman de Jean-Philippe Blondel, Passage du gué, puis la relecture flaubertienne de Philippe Doumenc, Contre-enquête sur la mort d’Emma Bovary, c’est un hommage à la littérature et à Proust qui a été couronné. Le vainqueur est donc :

 

La petite cloche au son grêle, de Paul Vacca.

 


Ce résultat me ravit, car j’ai vraiment été séduit par ce roman. Voici les quelques lignes que vous pourrez retrouver sur le site du Biblioblog, avec les impressions des autres membres du jury :

 

« Ce roman m’a totalement embarqué dans l’univers de ce jeune garçon et de ses parents, de Marcel Proust et Pierre Arditi. Séduit par les passages décrivant l’influence que les romans ont sur la vie du narrateur, j’ai été ému par ce mélange entre l’univers imaginaire qu’il découvre, ces émois de collégien et la confrontation avec une réalité plus dure. De très beaux passages comme cette scène dans le grand hôtel de Cabourg ou ces promenades le long de la Solène. Mon coup de cœur de cette édition ! »


Pour être complet, le prix de la critique a été remporté par Laurence pour son très joli billet sur Une promesse de Sorj Chalandon.

Laurence, que je remercie chaleureusement de m’avoir permis de participer à cette aventure collective. Merci beaucoup, Laurence !


Vous retrouvez, au fur et à mesure de la publication des billets sur Biblioblog, mes impressions sur l’ensemble des romans de la sélection.


Les impressions du jury sur Laver les ombres, de Jeanne Benameur (le billet que j'y ai consacré ici). 

Repost 0
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 19:14

Imaginez un languedocien balafré et boiteux qui arpente les rues de Paris pour rattraper son Angélique. Eh bien, ce fut à peu près ce qui m’arriva ce samedi, au détail près que je ne suis ni languedocien ni balafré, et que je ne courais pas après Angie, mais pour résoudre des énigmes tordues. Le tout accompagné de six compères. Vous l’aurez compris, samedi avait lieu la deuxième édition de Books and the city, le rallye parisien et culturel de la blogosphère littéraire.

 

Armés de parapluies et autres k-way (car comme l’an dernier, le temps fut la seule ombre au tableau de la journée), nous avons déambulé d’un pas rapide dans les ruelles de la capitale et emprunté cinq lignes de métro différentes pour arriver à nos fins. Car, non seulement les organisatrices ont fait travaillé nos neurones de manière intensive, mais en plus elles n’ont lésiné sur nos trajets : départ au Sacré-Cœur (bonne préparation physique, cela dit), premier rendez-vous à Saint-Sulpice avec Dan Brown et Apollinaire, retour au cimetière de Montmartre sur les traces de Guitry, Feydeau et Zola, passage par la place des Vosges où nous avons manqué croiser Madame de Sévigné et Le Cid, puis (le coup fatal), nous apprenons alors avec stupeur que nous devons retourner à Montmartre, pour découvrir le mur des Je t’aime (Métro abbesses) et ensuite aller sur les pas de Nerval, Picasso et Marcel Aymé. Soit les lignes 1, 2, 4, 12 et 13. Un vrai périple, je vous dis.

 

Avec une équipe d’une cohésion quasi parfaite, nous avons avalé tous ces kilomètres en n’oubliant jamais notre objectif, soit la victoire : Diane avait la chance d’avoir Internet sur son téléphone, Pauline était en hot line avec JR (qu’on ne remerciera jamais assez d’avoir privilégié notre aventure étrange au duel Safina-Kuznetsova), Gwen était d’un entrain qui faisait plaisir à voir, surtout à genoux déguisée en chaperon rouge sur les quais de Sèvres-Babylone, Emma nous a fait peur lorsqu’elle s’est faite alpaguer par la gardienne du cimetière de Montmartre pour arrachage manifeste de terre dans les pots de fleur et en nous proposant d’acheter des préservatifs, Marie-Pierre fut d’un précieux secours en connaissant ce fameux mur des Je t’aime qui en a perdu plus d’un, et Florence remerciera pour nous sa maman qui a pris beaucoup de plaisir à nous guider dans les rues parisiennes. Bref, tous ces moments de marche, de doute, de réflexions, de tuerie de forfait téléphonique pour arriver au Graal : la victoire. Car oui, j’ai le plaisir de vous annoncer que l’équipe Joffrey de Peyrac est sortie vainqueur de ce cruel jeu de pistes concocté de main de maître par les So Glamourous Organisatrices, Fashion, Amanda, Emeraude, Chiffonnette, Stéphanie et Tamara. Merci à vous pour cette très belle journée et cette organisation sans faille.

 

Le jeu de piste s’est terminé par un arrêt bistrot avant le repas du soir, ce qui a permis d’échanger de vive voix avec de nombreux camarades de blogs (ou pas), comme Patricia Parry, LilibaLucile, Karine ou Bladelor, et de poser des questions littéraires primordiales comme celle-ci que je soumets à votre réflexion : Zola (que Sébastien, alias le Petit Nicolas, Caroline et moi avons pris comme sujet de défi) a-t-il été le précurseur de la chick-lit, avec Au bonheur des dames ?

 

Sur cette question existentielle qui pourrait bouleverser l’histoire littéraire (encore plus que Florence déguisée en Castor avec son écharpe enroulée sur la tête ou la « formalisation matérielle » du bateau ivre qui a subrepticement remplacé le bateau-lavoir dans l’esprit de cette même Florence, formalisation que j’avais, dans un élan d’allégresse, totalement corroborée), je vous laisse avec tous les souvenirs de cette belle journée, et retourne à ma joie d’avoir gagné, joie que je pense avoir exprimée avec beaucoup d’humilité et de maîtrise samedi soir (comment, qui a dit non ?). Du coup, je me sens obligé de lire un tome d’Angélique, surtout qu'Anne Gaulon Golon (t’as vu, Gwen, je l’ai casée. Et merci Amanda pour l'orthographe) est en train d’en sortir des versions augmentées ! Le bonheur !

 

Et pour finir, une pensée pour mes camarades de jeu de l’an dernier, avec lesquelles nous avions brillamment remporté le prix de l’antépénultième. Comme quoi, tous les espoirs sont permis (ne désespère pas Laetitia, tu gagneras un jour !). Et à très bientôt pour de nouvelles aventures avec Herman Hesse, Ovide, Simenon ou Fred Vargas !

Repost 0
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 13:23

Comme l'an dernier, j'ai le plaisir et l'honneur de faire parti du jury du prix Biblioblog, organisé par Laurence. Après les succès en 2007 de Passage du gué de Jean-Philippe Blondel, puis en 2008 de Contre-enquête sur la mort d'Emma Bovary de Philippe Doumenc, six romans sont en lice pour cette nouvelle édition. Et d'après ce que j'ai pu en lire, la diversité sera de mise cette année !!!

Sont donc sur la ligne de départ, par odre alphabétique de l'auteur :

- Laver les ombres, de Jeanne Benameur (que j'ai lu, et chroniqué
ici)
- La vieille anglaise et le contient, de Jeanne-A. Debats
- Du bon usage des étoiles, de Dominique Fortier
- L'arbre d'ébène, de Fadela Hebbadj
- Le goût des abricots secs, de Gilles Perez
- La petite cloche au son grêle, de Paul Vacca

Sélection où les auteurs féminines sont majoritaires (car Dominique Fortier est une dame, si je ne m'abuse) et qui va permettre de découvrir de la littérature francophone non exclusivement française. Ajoutons à cela plusieurs premiers romans, et la découverte devrait donc au rendez-vous cette année.

Comme pour les éditions précédentes, les lecteurs peuvent prendre part au vote pour le prix du roman. N'hésitez pas à participer, puisqu'un des votants aura l'honneur de recevoir un bon d'achat de 30 euros dans la librairie partenaire, Les buveurs d'encres, dans le XIXeme arrondissement de Paris.

Est également organisé le prix de la critique, dont l'objectif est de récompenser le meilleur billet de l'année 2008. Autant dire que l'esprit de compétition est au summum dans l'équipe !!! 

Mais pour avoir tous les renseignements pratiques, les liens vers les romans en lice et les critiques sélectionnées, rendez-vous sur Biblioblog !!!

Repost 0
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 16:23

Voilà un sujet que j’ai trouvé intéressant !  Comment préparer un colis qui répond à la problématique du Pat, avec livres et divers accompagnements blonds, ronds, bons et cons ? et aussi comment les autres participants allaient-ils répondre aux règles fixées par Cuné, la grande organisatrice de cet échange livresque et souvent gourmand ?

 

Me voilà donc inscrit à ce swap, et alors que la date fatidique de l’envoi approche (mon colis est temriné et vient juste de partir à la Poste), mon colis n’est toujours pas annoncé dans ma boite aux lettres. Pas encore inquiet, je me rends donc naïvement au Club des théières du mois de janvier, en oubliant que plusieurs participantes au swap sont inscrites (Elément qui m’était complètement sorti de l’esprit). Et alors que nous nous installons, avec nos lectures du mois et nos préparations sucrées, voilà que Stéphanie me tend un sac rempli de quelques paquets emballés. Après un bref instant d’hésitation, voilà que mes neurones s’activent et que les synapses se débouchent : Stéphanie me donne en main propre le colis que mon facteur ne verra donc jamais !!! Après une question, pour la forme, pour savoir si je le déballe ici ou plus tard, me voici donc en séance d'ouverture publique de colis swap.

 

Six paquets emballés de vert s’offrent donc à moi, chacun accompagné d’un mot qui laisse présager des présents plus ou moins "réjouissants"...

 

Je commence par le plus petit, sur lequel est écrit « Parce que c’est un peu (ou beaucoup) con d’offrir ça à un homme ». Tout un programme ! Après l’ouverture fébrile du paquet, je découvre un porte-clé à l’effigie de Dora l’exploratrice ! Youpi ! Avec ça je n’oublierai plus jamais mes clés ! En plus, il y a dans son dos un bouton, dont nous n’avons toujours pas réussi à comprendre l’intérêt. Il manque certainement une pile, mais je vous avertirai une fois que Dora parlera ;-)

 

Pour le reste, Stéphanie a brouillé les cartes, offrant des cadeaux ronds et bonds, blonds et bons et parfois ronds. Soit, en vrac,

-         une boite de Louis et de lingots d’or … au chocolat suisse, crémeux et tout à fait délicieux.

-         une boite double face (un coté, c’est un motif panthère, de l’autre un motif coloré) avec du thé Cupidon, soit du thé et des cœurs et une intéressante odeur de fruits exotiques.

-         une boite de M&M’s, dont j’ai compris tout l’intérêt à retardement. Outre l’aspect décoratif de cet M&M’s magicien, il sert de distributeur de M&M’s (un à la fois, il faut etre patient) : vous actionnez son bras, et il sort un M&M’s sur son livre !!! Cela fera fureur en soirée !

 

Et puis, il y a bien entendu l’aspect plus culturel de la chose, avec deux ouvrages écrits par des Pat. Et je dois dire que dans deux genres très différents, Stéphanie est bien tombée :

-         Les fantômes d’Ombria, de Patricia A. McKillip : un roman de fantasy, primé dans divers festivals. Je ne lis pas de fantasy habituellement, mais je suis ravi d’entrer dans le genre sur une recommandation. Je vous dirai ensuite si je poursuivrai ;-)

-         Le débarcadère des anges, de Patrick Raynal. Un roman policier ou noir (ou les deux, il n’y a pas de quatrième de couverture) publié dans une très jolie édition, sobre mais élégante, la collection Suite Noire des éditions La Branche. Je connais un peu plus ces genres, mais je suis également heureux de découvrir un nouvel auteur.

 

Je remercie donc très chaleureusement Stéphanie pour ce joli colis, dont les éléments alimentaires risquent de faire long feu, et je remercie bien entendu Cuné pour l’organisation de ce swap au titre très bien choisi.

 

A très bientôt pour des nouvelles des romans reçus…

Et quelques photos à venir (Oui, j’ai aussi profité de l’appareil photo de Stéphanie pour une fois illustrer un swap…)

Repost 0
10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 14:59

Voilà, Grominou a publié la liste des 115 participants au défi qu'elle a lancé, ce qui laisse la choix de quatres livres parmi 785 ! Il y a de quoi s'y perdre.

Comme je l'avais signalé dans mon bilan de cette année, je vais tenter d'élargir l'horizon géographique de mes lectures (et y combler quelques lacunes impressionnantes).

Les quatre romans retenus officiellement pour le défi sont donc (par ordre alphabétique) ....

- American Darling, Russel Banks

- Les nuits blanches, Fedor Dostoievski

- Le procès, Franz Kafka

- La caverne des idées, Jose Carlos Somoza

J'espère néanmoins pouvoir lire plus de quatre livres de cette liste dans l'année, et signalerai à l'occasion tout roman lu et faisant parti de cette liste !

Je souhaite à tous les participants de très bons moments de lecture, et Grominou, je te félicite pour l'établissement de cette liste !!!

Repost 0