Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 19:23

http://www.lecture-ecriture.com/img/xingu.jpgDans la haute société de Hillbridge, quelques dames de bonne compagnie ont l'habitude de se réunir, pour parler de littératures, de sciences ou de tout autre sujet passionnant. Elles reçoivent chacune à leur tour, et l'entrée dans le club est très réglementé : il est inacceptable que n'importe qui pour assister à ces réunions. Mais lorsque Osric Dane, écrivain réputée, est de passage dans leur ville, elles ne peuvent s'empêcher de l'inviter à y prendre part. Mais les rivalités internes et l'attitude hautaine de Osric Dane rendent rapidement cette réunion invivable. Et lorsqu'on commence à parler de Xingu, c'est la goutte d'eau...

 

Edith Wharton, romancière américaine, née à New-York et habituée à la vie dans la haute société, dépeint dans ce très court ouvrage (une cinquantaine de pages) la vie guindée et précieuse de quelques femmes provinciales, et les relations tendues et hypocrites qui les unissent. La première partie du roman présente la préparation de la venue d'Osric Dane, et notamment les querelles pour savoir qui doit recevoir : celle qui a le plus grand salon ? Sinon, sur quel critère choisir ? En quelques lignes, chaque caractère est dessiné, de la meneuse du groupe à celle que tout le monde considère comme la naïve de première.

 

Puis l'arrivée d'Osric Dane va faire taire les rancœurs, puisqu'elles vont concentrer leur fiel sur cet étrangère, qui est loin de tout ce qu'elles imaginent et qui les prend de haut. Ayant un avis sur tout, elle coupe court à toutes les discussions. Jusqu'à ce que l'une d'entre elles parle de Xingu : Dane est piégée, ne sachant pas de quoi il s'agit, et les autres jouent de son ignorance pour se moquer ouvertement. Alors, les femmes du club, auparavant très suspicieuses l'une envers l'autre, s'amusent au dépend de leur invitée, qui rapidement va prendre la poudre d'escampette.

 

Tout le monde en prend pour son grade : le milieu fermé des femmes du club, qui ne jurent que par les apparences (les livres sur les étagères) ou Osric Dane, dont le comportement est très antipathique. Néanmoins, cette peinture du milieu snob et méprisant m'a laissé assez froid. La forme, très courte, ne m'a pas permis de plonger assez profondément dans ce milieu, et il ne m'en reste donc qu'un souvenir assez superficiel. Pas mal, drôle par moment, mais un peu court.

 

Je remercie Fashion, qui m'a envoyé ce court texte dans le cadre du swap Books inside.

 

Les avis de Papillon, Allie, Lilly, Lecture/Ecriture

 

Xingu, d'Edith Wharton

Traduit de l'anglais par Claudine Lesage

Ed. Mille et une nuits

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Karine :) 23/12/2009 04:59


Même si c'est court, c'est un texte que je veux lire! 


Yohan 30/12/2009 17:41


C'est tellement rapide, que tu peux te le permettre !


emmyne 21/12/2009 23:07


Ah, je l'ai reçu aussi pour le swap Book inside, il est temps que je le lise !


Yohan 30/12/2009 17:40


Oh, ne te mets pas de pression, ce n'est pas utile (je suis sûr que tu trouveras le temps de le lire, car il est vraiment court !)