Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 07:48

tous-les-soleils.jpgAlessandro est professeur de musique à Strasbourg. Il y vit avec sa fille, Irina, adolescente en pleine découverte des passions amoureuses, et son frère Luigi, qui a quitté l'Italie depuis l'arrivée de Berlusconi au pouvoir. Il mène une vie agréable, passe des week-ends dans la demeure qu'il a acheté à la campagne avec des amis, mais tout n'est pas parfait : il n'a toujours pas réussi à faire le deuil de son épouse, décédée juste après la naissance de leur fille. Ses quelques histoires d'amour n'ont pas duré, et Irina et Luigi ont décidé de prendre en main sa vie sentimentale. C'est sans compter sur la rencontre avec la fille d'une dame âgée à qui il faisait la lecture à l'hôpital.

 

Tous les soleils est assez typiquement le genre de film que je ne me serai pas précipité à aller voir. Une affiche un peu clinquante, une promotion importante, un réalisateur connu pour autre chose dont je ne connais pas le travail. Mais comme j'ai eu la chance de recevoir des places pour assister à une avant-première avec le réalisateur, ç'aurait été dommage de se priver. Et j'ai bien fait de m'y rendre, car Tous les soleils est une comédie très réussie.

 

J'ai d'ailleurs été surpris de voir Philippe Claudel, connu pour son oeuvre littéraire plus sérieuse, aborder ce genre. Mais il s'en tire vraiment bien. Les péripéties de ce père de famille (Stefano Accorsi, vraiment très bon) qui a du mal à accepter que sa fille grandisse (Lisa Cipriani) sont très plaisantes à regarder, et sa rencontre avec Florence (qui m'a fait craindre une baisse de régime en milieu de film, crainte illégitime) prend finalement la place qu'il faut pour ne pas plomber l'ensemble.

 

Philippe Claudel, qui est aussi scénariste, a surtout réussi à marier à merveille les passages comiques et tragiques. Pour les passages comiques, le rôle du frère, interprêté par Néri Marcore, est drôle à souhait. Par moment, il m'a fait penser au colocataire de Hugh Grant dans Coup de foudre à Nothing Hill, par son laisser-aller. Mais Claudel y ajoute une dimension politique qui renforce le comique, comme avec cette factrice qui a le malheur de suivre les conseils de Luigi. On rit souvent, et c'est toujours de très bon coeur, car la construction est très réussie.

 

Côté tragique, cet aspect est tenu apr le duo mère/fille composé par Anouk Aimée et Clotilde Courau. La première est en fin de vie, et Alessandro lui rend visite pour lui faire la lecture. Tout le film est d'ailleurs sous le signe de la littérature, car les livres ou citations littéraires sont très souvent présentes. La seconde est une jeune femme en délicatesse avec son mari et pleine de regrets, qui voit en Alessandro une béquille.

 

Le tout est baigné de soleil, dans la ville de Strasbourg rarement filmée (et pourtant elle le mérite), et la musique occcupe également une place importante (avec une très belle démonstration de tarentelle, danse italienne qu'Alessandro enseigne à l'université). Vraiment une bonne surprise, et si vous avez envie de rire et sourire, ce film est pour vous !

 

Les avis de Fashion, Tamara

 

Ouvrage de Philippe Claudel : Le bruit des trousseaux

Partager cet article

Repost 0

commentaires

O-plus 13/04/2011 19:07



une démonstration de tarentelle : ben voyons.... euh. Vaut mieux pas. Vraiment !! :-)



Yohan 19/04/2011 18:27



C'est dommage, je comptais vraiment sur toi :-)



O-plus 12/04/2011 22:28



Un juste retour pour te remercier pour une excellente soirée ciné. Je sors de "Tous les soleils" et j'ai vraiment bien aimé. C'est mignon tout plein :-)) De plus, on y trouve dans le Ph Claudel
réalisateur, tout le monde de Ph. Claudel écrivain. Enfin, je trouve.


Demain, je file me procurer l'album de L'Arpegiata et ses très jolies tarentelles.


Merci encore Yohan :-D



Yohan 13/04/2011 12:52



Mais de rien, O-plus. Ce fut un plaisir d'organiser ce jeu, et que tu gagnes une place ;-)


Il faudrait maintenant que je mette sérieusement à ses romans !


Et la prochaine fois, tu nous fais une démonstration de tarentelle ;-)



Pascale 12/04/2011 09:29



Comme tu sais, je ne suis pas DU TOUT d'accord.
Heureusement, Philippe Claudel qui laisse TOUS ses acteurs de second plan se débrouiller avec leur médiocrité (ah les scènes de et avec les copains... les boulets !!!) bénéficie d'un acteur en
diamant Stefano Accorsi qui me semble bien seul à se démener devant ce vide. La petite est très bien aussi.
Quant aux apparitions de Clotilde Coureau toujours prête à lermoyer (il ne se prépare pas à rigoler tous les jours) et d'Anouk Aimé en fantôme : NON et NON !!


Pouah. Claudel écrit sans doute de beaux livres, mais il devrait revoir ses scnerarii.



Yohan 13/04/2011 12:49



Oui, oui, je sais. Mais les ne m'ont pas gêné, car on ne les voit finalement que peu. Accrosi est excellent et porte vraiment le film, je suis d'accord. Mais je ne serai pas aussi méchant envers
Coureau et Aimée. Une nouvelle fois, on ne les voit pas tant que ça, et donne un contrepoint à ce que montre la vie familiale du personnage. Bref, un film qui m'a plu. Mais c'est bien que parfois
on ne soit pas d'accord ;-)



Choupynette 08/04/2011 10:24



je l'ai vu hier, et quel régal! beaucoup d'humour, de délicatesse, et la musique!!



Yohan 09/04/2011 18:26



Oui je trouve aussi que le film est bien rythmé, et mérite le détour !



O-plus 07/04/2011 20:53



J'ai tellement aimé son premier film. En somme, y a plus qu'à aller voir celui-ci.



Yohan 07/04/2011 23:03



Les places des grands vainqueurs du concours sont parties ce maton, et devraient arriver sous peu dans vos boîtes !