Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 07:51

tamara dreweStephen Frears est un réalisateur que j'apprécie. Au fil d'une carrière longue et variée, il a abordé beaucoup de genre et de styles différents, avec presque toujours une certaines réussite, que ce soit dans une adaptation comme Les liaisons dangereuses ou dans un film plus biographique comme The Queen. Dans son dernier film, il est parti du roman graphique de Posy Simmonds, Tamara Drewe, pour signer une nouvelle fois un film réussi.

 

Dans la campagne anglaise, Nicholas Hardiment, auteur de romans populaires à succès, et son épouse reçoivent dans leur ferme des écrivains en résidence : il y a un poète maudit, un universitaire américain spécialiste de Thomas Hardy, une auteure de polar lesbien,... Pour aider les Hardiment, Andy est l'homme est à tout faire. La petite bourgade vit sagement, jusqu'au retour de Tamara Drewe, qui reprend possession de la maison qui appartenait à ses parents.

 

Tamara a grandi au village, mais c'est une nouvelle femme. Journaliste dans un magazine people, elle s'est fait refaire le nez et arbore des shorts en jean pour le moins affriolants. Mais c'est la tranquillité de tous les habitants qu'elle contrarie, car son idylle avec une rock star n'est pas dans les coutumes.

 

Frears signe un film très plaisant, qui sous des dehors de comédie aux personnages très marqués, tourne peu à peu vers le mélodrame. Sans y toucher, le réalisateur parvient à entraîner le spectateur sans difficulté dans cette histoire qui peut sembler décousue, mais qui est au final très cohérente.

 

Car chacun, s'ennuyant sans oser le dire, a des rêves que Tamara va peu à peu permettre d'assouvir. Que ce soit pour Andy, qui a l'occasion de côtoyer à nouveau son amour de jeunesse, pour Nicholas Hardiment, qui se découvre une nouvelle jeunesse, ou par les deux pestes qui passent leur temps à l'arrêt de bus et à qui Tamara donne l'occasion de rencontrer leur idole, cette caricature de rocker qui mise tout sur son apparence et n'aime que son chien. Même l'universitaire américain arrivera à trouver du bonheur dans la venue de cette jeune femme.

 

Tout ce petit monde se trouve donc embarqué dans une aventure où aventures conjugales, courses après les vaches et échanges de mails intempestifs seront les principaux événements primordiaux. Une comédie tout à fait agréable, qui confirme tout le talent de Frears, et permet de découvrir, pour ma part, Gemma Aterton, tout à fait séduisante dans le rôle de Tamara, jeune femme futile et rêveuse.

 

L'avis de Kilucru, de Pascale

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Karine:) 19/09/2010 02:01



Je n,ai pas vu le film mais j'ai beaucoup aimé la BD!



Yohan 21/09/2010 19:33



Bah moi, c'est exactement l'inverse ;-)



Choupynette 17/09/2010 11:10



bah, au mois de juillet j'étais pas toujours dans l'état d'esprit d'écrire des billets... :))



Yohan 21/09/2010 19:28



Je comprends cela très bien !!!



Titine 17/09/2010 10:21



Un très bon moment passé avec Tamara dans la campagne anglaise ! L'adaptation de Frears est très réussie et j'ai adoré les clins d'oeil à Thomas Hardy !



Yohan 21/09/2010 19:28



Je n'ai pas lu la BD, donc ne peux pas juger l'adaptation, mais j'ai également trouvé l'ensemble très agréable !



Choupynette 16/09/2010 17:10



je me rends compte que je n'ai pas fait de billet pour ce film, tiens. J'avais bien aimé aussi. Un film qui sous des dehors de comédie en ds beaucoup sur ses personnages, sur l'angleterre rurale,
les écrivains etc.. c'est bien vu et très agréable à regarder!



Yohan 16/09/2010 19:32



Comment ! Tu n'écris pas sur tous les films que tu vois ;-) Ce film est vraiment plaisant, avec des stéréotypes tout à fait délicieux... Un bon moment !