Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 19:35

source-code.jpgUn train. Un homme, qui se réveille, et se demande ce qu'il fait là. Une femme lui parle, l'appelle Sean, et semble bien le connaître, puisqu'elle lui raconte sa vie. Mais notre homme ne comprend pas pourquoi on lui parle, pourquoi il est dans ce train de la banlieue de Chicago. Et c'est lorsque le train est victime d'un attentat qu'il découvre la vérité.

 

Voici, rapidement, un résumé des huit premières du film, et je n'en dirai pas plus pour ne pas déflorer les raisons pour lesquelles notre homme est dans le train. Car il est assez intéressant d'arriver vierge devant le film de Duncan Jones, pour profiter pleinement de l'effet de surprise. Et découvrir, petit à petit, la vie de Colter Stevens, que cette femme dans le train s'évertue à appeler Sean.

 

Le film est prenant, monté de manière assez énergique pour emporter le spectateur sans trop de problème. Pourtant, ce n'était pas gagné, car cela démarre un peu comme un n-ième film avec super-héros qui sauve la monde des dangeureux terroristes, un  mélange de Bruce Willis et de Jack Bauer lancé dans un train de banlieue.

 

Mais le film est bien plus subtil que ce qu'il montre au premier abord. Tout d'abord par sa construction, très maligne et subtile, jamais répétitive (alors que ça aurait très bien pu l'être). Ensuite parce qu'on sort parfois du train, et qu'on découvre pourquoi Colter Stevens est là, et pour quoi faire. Et c'est peut-être là que le film devient le plus intéressant, dans sa description de scientifiques démiurges, prêt à tout pour imposer coûte que coûte leur vision du progrès technique.

 

Et il ne faut pas retirer leur mérites aux acteurs principaux, en particulier à Jake Gyllenhall, très séduisant dans ce rôle d'homme hanté par une histoire dont il ne découvre les tenants et aboutissants que progressivement. Mais aussi à Michelle Monaghan, qui permet que l'histoire prenne un tournant romantique par moment, et à Vera Farmiga.

 

J'ai bien conscience que vous n'aurez pas une parfaite vision du film en lisant ce billet, mais je conseille de découvrir ce qui se cache derrière Colter Stevens vous-même, pour garder le plaisir de l'intrigue.

 

Le très bon billet de Pascale, qui n'en dévoile pas trop, et qui m'a incité à choisir ce film-là (et je l'en remercie).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jérémy 14/05/2011 19:30



J'ai moins apprécié que toi, sans doute car les intrigues hollywwodiennes complexes, sous fond de progrès techniques hasardeux, me lassent quelque peu.


Jake Gyllenhaal reste toutefois convaincant je trouve, j'aime beaucoup cet acteur.


Et même si le suspens n'est pas des plus mémorables, le divertissement opère tout de même. A voir un samedi soir :) .



Yohan 25/05/2011 18:24



Je range plutôt les films bien mais pas top pour le dimanche soir, mais ce n'est question de point de vue. Sinon, Gyllenhaal est en très convaincant, et si j'ai craint l'intrigue technologique,
j'ai finalement été happé.



Choupynette 11/05/2011 18:05



l'idée du voyage dans le temps traité ainsi me plait bien. J'irai le voir je pense.



Yohan 12/05/2011 19:20



Je te le conseille assez, c'est un film bien foutu et assez malin !