Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 12:30

http://image.evene.fr/img/agenda/evt/g/28032.jpgClaire Diterzi est une artiste surprenante, empruntant souvent des chemins inattendus. Dans Tableau de chasse, son précédent album, elle a composé les chansons en s'inspirant d'oeuvres artistiques, notamment picturales. Sur l'invitation de Marcial Di Fonzo Bo, elle consacre son dernier spectacle à Rosa Luxemburg, la révolutionnaire allemande, assassinée en janvier 1919 à Berlin lors de la répression du mouvement spartakiste.

 

Diterzi prend le personnage de Rosa à bras le corps. Dès l'entrée en matière, on ressent l'envie de s'approprier la vie de la révolutionnaire, mais en ne se limitant pas à une simple reconstitution historique. Le recours à la vidéo, aux montages sonores introduisent de la modernité dans cette évocation totalement incarnée. Quelques références nous ramènent dans le Berlin de l'après-guerre, notamment les notes de l'Internationale ou les bruits d'usine évoqués par les coups assénés sur la scène métallique. La lecture des lettres de Rosa Luxemburg, notamment lors de ses passages à la prison de Wonke, plonge les spectateurs dans l'intimité de cette femme, optimiste forcenée mais radicalement lucide sur la société dans laquelle elle vit.


Claire Diterzi n'hésite pas non plus à mettre en avant une image inattendue de Rosa Luxemburg, celle d'une jeune femme rêvant de fonder un foyer et de s'éloigner de la pauvreté de son enfance. Ce passage est d'ailleurs l'un des plus drôles du spectacle, avec la diffusion d'un petit film dans lequel Lambert Wilson joue  et chante ce mari idéal. Ce passage est également l'occasion pour Claire Diterzi de s'exprimer en son nom propre, elle qui a envie de tout vivre au maximum. Philosophie dans la droite ligne de celle qui « voulait tout ».

 

La mise en scène de Marcial di Fonzo Bo, en jouant sur la vidéo et les éléments de décor, sur l'humour également, avec la diffusion d'extraits de Spartacus avec Kirk Douglas, est très réussie. Claire Diterzi semble très à l'aise dans cet exercice, qui est un hommage inattendu mais enthousiasmant à la vie et l'action de la révolutionnaire spartakiste.

 

Le spectacle est en tournée, et un CD avec les chansons du spectacle est disponible.

Partager cet article

Repost 0

commentaires