Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 07:45

Anton Tchekhov est un auteur vraiment passionnant. Alors que l'intrigue semble parfois se répêter (comment les propriétaires fonciers gèrent les terrains qu'ils possèdent, sujet traité dans La Cerisaie, Les trois soeurs ou Oncle Vania), il décrit des personnages absolument captivants, complexes et très modernes. Et quand tout cela est associé à une mise en scène inventive, la soirée ne peut qu'être bonne.

 

Au coeur de l'histoire, on trouve Ivan Petrovitch, surnommé Vania. Avec sa nièce Sonia, il gère le territoire que leur a laissé sa soeur défunte. Les visites d'Astrov, le médecin, viennent apporter un peu d'animation dans une vie de labeur, mais là, c'est la venue du père de Sonia et de sa belle-mère qui est au coeur des discussions.

 

Durant la pièce se nouent différentes relations d'amour impossible. La belle-mère, Elena, est l'objet des convoitises de Vania et d'Astrov, aucun des deux ne trouvant son vieux mari, un intellectuel  sûr de sa position et ne supportant la campagne, digne d'elle. Sonia, elle, n'a d'yeux que pour Astrov, mais elle découvre par l'intermédiaire d'Elena que ses venues fréquentes n'ont aucun lien avec elle.

 

Derrière ces intrigues centrales, deux sujets très modernes sont abordés par Tchekhov. D'abord, il y a le thème de l'écologie, défendu ici par Astrov. Homme proche de la nature, il défend la présence des bois dans les alentours, dénonçant son utilisation pour le chauffage; Il avoue également ne pas consommer de viande. Il est assez rare de rencontrer de telles thématiques pour le signaler, surtout dans les pièces datant d'il y a plus d'un siècle.

 

Le deuxième sujet, abordé en fin de pièce, est celui de la confrontation de milieux sociaux, entre paysans et monde intellectuel. Cette thématique, latente, n'appaarait vraiment qu'à la fin car c'est à ce moment que le personnage de Vania se dévoile. Incarné par David Clavel, Vania est un être complexe, d'abord pointé du doigt pour sa jalousie mais qui a bien des raisons pour ne pas aimer son beau-frère. D'ailleurs, l'ensemble de la distribution est très intéressante, avec Marie-Hélène Roig (Sonia) ou Rodolphe Dana (Astrov).

 

La mise en scène est également très intéressante. La public est accueilli par un verre de vodka orange et des cornichons, et il prend place de part et d'autre de la scène. Au centre, les acteurs prennent place, autour d'une table ou sur un tapis. Les changements se font à vue, les lumières changent (très beau deuxième acte presque totalement éclairé à la bougie). Le fait de parfois voir certains acteurs de dos permet de se concentrer sur ceux qui sont en face, qui reçoivent la parole, et cette expérience de spectateur est toujours saisissante. Alors si vous avez l'occasion de voir la mise en scène d'Oncle Vania par le collectif Les Possédés, vous pouvez y aller, vous ne raterez pas votre soirée !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Liliba 22/04/2012 18:03


J'ai vu que tu écumais les théâtres de la région, sympa ! Très belle programmation aussi au Colisée à Roubaix...

Yohan 05/05/2012 15:09



Oui  j'essaie de visiter les théâtres qui proposent des pièces qui m'intéressent. Je n'ai aps encore posé mes pieds au Colisée, mais je regarde également ce qui y passe. Malheureusement, les
tarifs y sont un peu plus élevés...



flo 21/03/2012 13:59


faut que j'arrête facebook, moi : j'aimerais bien cliquer sur j'aime, mais peux pas ! alors je le dis : j'aime !

Yohan 25/03/2012 19:42



Aime, Aime...