Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 19:04

monumenta-2011.jpgLeviathan. Tel est le nom de l'oeuvre qui occupe actuellement l'enceinte du Grand Palais. Une stucture à la forme assez indescriptible, composée d'un coeur dans lequel les spectateurs peuvent prendre place, et de trois excroissances, trois pétales, trois bourgeons, qui viennent agrémenter la structure intiale.

 

Lors de la visite, nous avons d'abord aperçu la structure de l'extérieur, observée depuis les escaliers du fond de l'enceinte, puis tourné autour, collant l'oreille sur la structure, entendant les cris, les applaudissements des spectateurs installés dans l'antre de la bête. Puis nous sommes entrés, et le choc est assez fort. Déjà, il y a la chaleur et la pression liée à l'air qui est envoyé dans la structure (d'ailleurs, je n'y suis pas resté trop longtemps, car cela me faisait assez mal au crâne.)

 

Surtout, ce qui est étonnant, c'est qu'on ne retrouve pas clairement à l'intérieur la structure observée juste avant. Les trois pétales, qu'on ne peut qu'observer, prennent des couleurs, des formes, qui sont loin de ce qu'on peut imaginer. Vu de nuit, éclairée par des spots, la struture était d'autant plus surprenante que toutes les parties n'étaient pas éclairées de la même manière. Ce qui laissait d'importantes zones d'ombre, et place au mystère.

 

L'autre élément frappant, c'est la façon dont le son se répercute dans la structure. Les ondes frappent les bords de la structure, les bruits reviennent, décalés, amplifiés, et tous les spectateurs se prennent au jeu de crier ou de taper dans leurs mains, même les plus âgés, espiègles comme des gamins qui auraient fait une bêtise. Une expérience que j'ai trouvé intéressante et sensoriellement novatrice, et que je recommande (et pourtant, je ne suis pas un grand adepte de l'art contemporain ! Tout arrive !)

 

Pour un autre avis, vous pouvez passer chez Laetitia, et écouter ensuite les enregistrements qu'elle a fait à l'intérieur de l'oeuvre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Emeraude 19/06/2011 22:29



j'y suis allée sans savoir qu'on entrait dans l'oeuvre. Ca nous a fait un choc ! C'était en nocture aussi, il faisait encore jour mais toujours est il que passé la porte, pendant 30 secondes on
ne voit plus rien... C'est vraiment très impressionnant. Et je pense que c'est mieux de le faire dans ce sens là !



Yohan 19/06/2011 23:14



J'imagine que la  surprise doit être de taille. Et comme toi, mes yeux ont eu besoin de quelques instants pour s'habituer à l'obscurité. Mais une fois adapter, c'est un vrai plaisir de
profiter de cette oeuvre.


Pour le sens de la visite, je n'ai vraiment choisi, mais n'est pas de regret de l'avoir fait à l'envers, même si j'aurai aimé être autant surpris !



Laetitia BERANGER 16/06/2011 09:59



Oh merci Yohan pour les liens chez moi ! Je suis assez étonnée que tu aies réalisé ta visite dans ce sens... La volonté de l'artiste est normalement de pénétrer dans l'oeuvre et ensuite de
l'appréhender de l'extérieur dans son ensemble. Ceci dit, dans les deux sens, la chose reste étonnante :-) Et comme toi, j'ai constaté combien les visiteurs pouvaient jouer avec l'oeuvre ! Il
faut croire que sa taille "monumentale" nous ramène à la hauteur d'un enfant contemplant une immense ballon :-)



Yohan 16/06/2011 17:44



Mais de rien ! Quand des articles et des montages sonores sont intéressants, il est normal de les faire connaître.


Concernant l'ordre de la visite, nous sommes arrivés juste à la fin d'un spectacle qui avait lieu dans le Léviathan. Il y avait donc une queue assez longue avant de pouvoir entrer dans la bête.
Donc, on nous a fait patienter en nous faisant entrer dans le Grand Palais. et je n'ai toruvé du tout gênant de commencer pas l'aaspect extérieur, la différence avec l'intérieur est assez
saisissante.