Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2012 5 17 /08 /août /2012 16:25

millenium-1-copie-1.jpgJe ne suis pas toujours à la pointe de l'actualité, loin de là. Pour Millenium, j'ai maintenant quelques années de retard et séries, films tirés de la trilogie sont déjà apparus sur les écrans. Mais je suis resté hermétique à tout cela et ai donc abordé, cet été, le premier tome de la trilogie vierge (ou presque) de toute information sur l'intrigue. Et j'ai été surpris.

 

Surpris en bien d'abord par la capacité qu'a Stieg Larsson de tenir en haleine le lecteur. Cela fonctionne assez bien car l'intrigue est à plusieurs niveaux. Au centre, il y a la recherche de ce qui est arrivé à Harriet, il y a 40 ans. Alors qu'elle était en vacances sur une île avec toute sa famille, elle a subitement disparue. Son corps n'a jamais été retrouvé et les recherches poussées de son oncle, capitaine de l'une des plus grandes entreprises suédoises, ont été vaines. Il demande alors à Blomkvist, journaliste connu pour avoir révélé quelques scandales, de faire à son tour son enquête. Blomkvist s'installe sur l'île et découvre la vie de cette étrange famille, marquée par les accointances de certains membres avec les thèses fascistes. Le fait de situer cette intrigue dans un lieu presque clos, cette île, est un excellent point de départ et permet à Larsson de pimenter agréablement son intrigue.

 

Un intrigue secondaire importante a pour actrice principale Lisbeth Salander. Jeune femme solitaire, elle vit de sa capacité à pénétrer les systèmes informatiques et à en retirer les informations les plus utiles à ses clients. Mais elle a le malheur d'être une proie pour les hommes. Heureusement pour elle (et malheureusement pour eux), s'il y a une chose qu'elle ne supporte pas, c'est qu'un homme s'en prenne à une femme. Cela donne lieu notamment à deux scènes mémorables, l'une de viol mis en scène version SM, l'autre à une vengeance toute aussi violente et macabre. Le personnage de Lisbeth Salander apporte une touche d'exotisme et de nouveauté tout à fait bienvenue.

 

Enfin, troisième point de l'intrigue qui m'a bien plu (mais que j'aurais aimé voir plus développé) concerne la manière dont une revue parvient à vivre entre nécessité d'attirer des annonceurs, qualité de la rédaction et déontologie journalistique. L'arrivée d'un grand groupe industriel dans la direction permet en effet de sauver financièrement la revue, mal en point après les attaques d'un puissant industriel mis en cause, mais empêche l'ancienne direction, dont Blomkvist, de traiter de façon neutre tous les sujets (Et quand on voit qu'en France, Libération est tenu par Rothschild, Le Monde par le trio Bergé-Pigasse-Niel et le Figaro par Dassault, on ne peut qu'être inquiet sur la liberté de totale expression de ces quotidiens...)

 

J'ai pris pas mal de plaisir à la lecture de Les hommes qui n'aimaient pas les femmes, mais je trouve au final que cela reste un polar de facture assez classique, avec certes l'introduction de méthodes informatiques poussées, mais le personnage de Blomkvist est au final assez peu novateur. Je reste néanmoins déçu par la résolution d'une des intrigues secondaires, qui met en cause un des membres de la famille Vanger. J'ai trouvé cette porte de sortie invraisemblable et suit donc resté sur ma faim. Mais cela reste un très bon divertissement !

 

Millenium 1 - Les hommes qui n'aimaient pas les femmes de Stieg Larsson

Traduit du suédois par Lena Grumbach et Marc de Gouvenain

Ed. Babel Noir

Partager cet article

Repost 0

commentaires

anjelica 02/09/2012 22:50


Les mystères d'un succès sont imprénétables 

anjelica 01/09/2012 10:47


j'ai attendu comme toi et au final même si j'ai bien aimé, je n'ai pas compris l'engouement autour de cette trilogie qui finalement reste assez classique. 


Je pense que c'est le duo un peu novateur du journaliste et de Lisa qui a contribué au succès. 

Yohan 01/09/2012 17:15



Oui, je n'ai lu que le premier, mais le terme classique est assez juste. Et le personnage de Lisbeth Salander est en effet un élément très novateur. Presque le seul.



Pascale 19/08/2012 10:55


J'ai vu les trois films et même le quatrième qui est un remake du premier et qui est vraiment formidable avec Daniel Craig en Ninquist... On m'a prêté les trois livres, mais en connaissant si
bien l'intrique, je me demande si je peux encore y prendre du plaisir.


En tout cas les deux Lisbeth de cinéma sont exceptionnelles. Je te les recommande.