Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 18:50

Pippa Lee est une femme heureuse : mariée à un éditeur plus âgé qu'elle, elle forme avec lui un couple que tous leurs amis regardent avec envie. Tout irait au mieux, si ce n'est cette querelle sourde avec sa fille qui ne lui parle plus. Mais Pippa n'est pas si heureuse que cela. Elle réalise surtout qu'elle est arrivée là où elle est par des circonstances parfois farfelues : elle a quitté la maison assez jeune, pour échapper à sa mère droguée par les médicaments, puis elle a eu des expériences plus ou moins intéressantes, avec un passage par une dépendance à la drogue et une vie sexuelle parfois débridée. Aujourd'hui elle veut faire le point, mais découvre que tout n'est pas si simple...


Commençons par les points positifs du film. En fait, j'en retiens surtout un, l'originalité de la construction que fait passer l'action du temps présent au temps passé, même si ce dernier est vu de manière chronologique (ce qui empêche certaines prises de risque scénaristiques qui auraient pu être intéressantes). On passe ainsi de la Pippa pimpante et gaie, à la jeune Pippa, en lutte avec sa mère, ou chez sa tante lesbienne. Ce va-et-vient permet de donner du rythme au film, et de lui conserver de la fraicheur dans le traitement. Un des autres points positifs est le passage où Pippa, ado, a fui de sa maison et se retrouve chez sa tante, qui vit avec une colocataire qui se trouve être sa petite amie, et qui a des comportements un peu étranges. Julianne Moore, qui joue l'amie, donne à ce personnage une dimension intrigante en quelques minutes, et constitue un des bons moments du films.


Pour le reste, c'est beaucoup plus mitigé. Le plus gros souci vient du fait que Pippa adulte, qui occupe la plus grande partie du film, est incarnée par Robin Wright Penn. Elle n'est pas mauvaise, mais manque singulièrement de charisme pour porter ce film sur ses épaules. Alors qu'elle joue une femme qui se bat pour sortir de la morosité de son couple, elle n'arrive jamais à faire ressortir sa colère ou son envie de révolte. Même lorsqu'elle découvre la maîtresse de son mari (Wynona Ryder, pas vernie dans ce rôle), on la sent désemparée, mais aussi fataliste. Et pour se consoler, elle se jette dans les bras du voisin (Keanu Reeves, plutôt intéressant dans ce petit rôle). Du coup, on regarde le film sans déplaisir, mais en attendant que le présent cède la place au passé, plus intéressant et beaucoup plus rythmé. Surtout, Blake Lively, qui incarne Pippa Lee jeune est autrement plus convaincante que Robin.


Au final, un film simplement plaisant, qui se voit sans difficulté, mais qui aurait certainement gagné à être un peu plus décalé. L'opposition entre jeunesse débridée et vie rangée est une idée intéressante, mais trop sagement mise en scène ici.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anjelica 07/12/2009 20:27


Dommage, j'attendrais sa sortie en DVD pour le regarder.


Yohan 09/12/2009 08:04


OUi, je pense que pour celui-ci, le DVD est suffisant !


La Nymphette 04/12/2009 19:51


Pourtant R W PENN était extra dans She's so lovely...


Yohan 09/12/2009 08:02


Pas vu celui-là. Je n'avais aucun a priori négatif contre Robin Wright Penn, mais son manque de charisme m'a là sauté aux yeux.