Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 19:00

http://www.biblioblog.fr/public/images/2010-01-06/vies-de-luka.jpg[Billet déjà paru sur Biblioblog] C'est toujours surprenant de découvrir un auteur d'abord connu pour ses romans via un autre biais. En l'occurrence, c'est par un roman-CD écrit avec Florent Marchet, Frère animal, que j'ai découvert Arnaud Cathrine. Et comme cette première approche fut bonne, c'était un bon prétexte pour se plonger dans un roman de Cathrine.


Luka habite à Liverpool, avec sa mère et son frère, Darl. A 17 ans, elle rêve de quitter cette ville, dont elle sent qu'elle ne pourra pas assouvir ses espoirs, notamment celui de devenir une pianiste reconnue. A cela s'ajoute son envie de ne plus voir Neal, son oncle, qui est régulièrement à la maison. Lorsqu'elle rencontre Jude, qui ne rêve que de partir pour Londres, elle sent que ses espoirs vont enfin se concrétiser. Mais l'attraction du quartier dans lequel elle a toujours vécu, et la maladie de sa mère qui l'oblige travailler, éloignent de plus en plus Londres de l'horizon proche de Luka.


Luka est jeune, lucide et pragmatique. Liverpool ne la satisfait plus, de même que les relations qu'elle a avec son frère ou ses amis. Pour elle, Londres et Jude sont l'avenir, les territoires inconnus vers lesquels elle désire à tout prix se rendre. De Jude, elle en parle autour d'elle, à sa mère, à ses amis, mais ils ne le voient jamais. Ils savent qu'il est serveur dans un pub, qu'il s'apprête à partir pour Londres, mais pas plus.


Cette envie de partir, personne ne la comprend vraiment, hormis Jude et sa professeur de piano, qui devient une très proche de la famille suite à l'accident de la mère. Les autres tentent de la retenir, de lui montrer qu'elle ne peut vivre que dans le cadre restreint de son quartier, de ses connaissances, et les problèmes de voisinage ne sont pour eux que des désagréments mineurs.


Les vies de Luka, ce sont celles qu'elle mène, d'abord chez elle, puis comme employée à la morgue, où elle s'occupe du nettoyage des locaux. C'est également la vie imaginaire qu'elle rêve aux côtés de Jude, à Londres ou comme pianiste renommée, une vie qu'elle pressent possible mais qui ne veut pas s'offrir à elle.


Ce n'est pas un roman à sensations ni péripéties, les décors sont plutôt sombres et tristes et l'intrigue met parfois mal à l'aise, comme lorsqu'on découvre la première relation sexuelle de Luka avec un garçon du quartier, pas enthousiasmante. Mais Arnaud Cathrine n'en rajoute pas dans le glauque. Malgré l'horizon bouché de son héroïne, son écriture laisse transparaître une gaieté, une luminosité, notamment via Luka, qui tranche avec le quotidien des protagonistes. Roman en partie triste et réaliste, sur le désarroi de jeunes adultes et leur attachement parfois involontaire aux lieux où ils ont grandi, en partie optimiste, sur la volonté de s'en sortir, Les vies de Luka est un très joli mélange entre style et intrigue a priori contradictoires, et permet, en quelques pages, de dessiner des héros poignants et forts.

 

Les vies de Luka, d'Arnaud Cathrine

Ed. Verticales

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Antoine 18/03/2010 22:00


j'aime beaucoup Arnaud cathrine et j'ai vraiment adoré celui-ci, un de mes préférés dans toute l'oeuvre de l'auteur !


Yohan 24/03/2010 07:59


Merci pour ton passage Antoine. Pour ma part, j'ai découvert Cathrine il y a peu, mais je sais que ses romans figureront régulièrement sur ma table de chevet.