Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 08:00

skylab.jpgJulie Delpy, dans son nouveau film, nous invite dans la famille de son enfance. On y retrouve ses oncles, tantes, parents et cousins, dans cette réunion dans la Bretagne de 1979. Seule ombre potentielle au tableau : la menace du Skylab, satellite qui doit retomber sur terre, mais personne ne sait où.

 

Repas classique, avec sa partie de foot entre tontons un peu saouls, son méchoui avec un agneau qui cuit sous le regard de ses congénères encore vivants dans la prairie d'à côté, sa sortie à la plage et les chamailleries des enfants. Mais sous le vernis des retrouvailles que tout le monde fête à l'occasion de l'anniversaire de la grand-mère, les personnalités se dévoilent. Et outre la folie de l'oncle Hubert, ce sont autour des failles de l'oncle ancien para ou les divergences politiques, en particulier au sujet de la peine de mort, que se cristallisent les tensions.

 

Pas de grandes nouveautés dans cette chronique familiale et sociétale des années Giscard, mais le regard attentif et subjectif de Julie Delpy qui donne son intérêt à cette carte postale. Car si la rapidité de la narration ne permet pas de traiter en profondeur tous les sujets et les genres (l'humour avec cette sortie sur la plage naturiste, la chronique adolescente, celle politique), les personnages sont assez tranchés pour être tous dignes d'intérêt, enfants ou adultes. On a ainsi la matriarche, entourée de ses enfants, un couple catholique pratiquant, un autre plus libéré, le petit dernier amusette. Et surtout ceux du milieu, qui ont épousé la carrière militaire et qui en subissent les conséquences.

 

Le casting est vraiment très réussi : Emmanuelle Riva et Bernadette Laffont pour les grands-mères, Julie Delpy, Valérie Bonneton, Noémie Lvovsky, Sophie Quinton ou Aure Atika pour les femmes, Eric Elmosnino, Jean-Louis Coulloc'h ou Denis Ménochet chez les hommes. Les enfants sont également très réussis, en particulier Vincent Lacoste, hilarant en ado se croyant irrésistible et rebelle. Et Albert Delpy est très juste dans le rôle du suicidaire tonton Hubert. Une famille comme beaucoup d'autres, mais dans laquelle la parole est peut-être un peu plus libérée, et donne ainsi lieu à un film très agréable et polyphonique.

 

L'avis de Pascale

 

Autre (très bon) film de Julie Delpy : La comtesse 


Partager cet article

Repost 0

commentaires