Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 18:25

Benjamin était un écrivain à succès, et son suicide a ébranlé sa famille et ses amis. Deux de ses amis proches, Ronan et Ninon, sont devenus légataires de son œuvre, notamment de son journal intime qu'il n'avait auparavant montré à quiconque. Mais ce journal, caché, convoité ou symbole d'une vie qu'on veut oublier, est au cœur de la vie des proches de Benjamin Lorca, malgré eux. Ce sont eux qui vont nous parler de Benjamin, à différentes époques de leur vie, par le biais de ce journal. C'est par les yeux de Ninon, son ancienne petite amie, Ronan, son frère et son éditeur qu'on découvre la personnalité de celui qui a disparu. Mais également une part de chacune de leur vie.

 

Le dernier roman d'Arnaud Cathrine est un roman choral, donnant la parole à quatre individus ayant côtoyé Benjamin de près, et ayant eu avec des liens plus ou moins forts. A ceci près que chacun s'exprime dans un temps particulier. Si Edouard, l'ami éditeur qui tente par tous les moyens de faire publier le fameux journal intime, parle 15 ans après le suicide de Benjamin, Ninon s'exprime de son côté juste après le décès. Le changement de narrateur entraîne un changement temporel, ce qui rend la construction du roman particulièrement intéressante et brillante. Temporalité d'ailleurs sensible dans la narration elle-même, car elle se fait de plus en plus dure, de plus en plus hachée au fur et à mesure que le temps entre narration et décès diminue.

 

Au-delà de la construction, le roman permet de nous faire découvrir les proches de Benjamin, chacun avec son angle de vue. Le plus poignant est certainement celui du petit frère, qui a grandi dans l'ombre de celui qui est parti à Paris vivre sa vie d'artiste, alors que lui végète dans son métier d'enseignant à Caen. Son frère, qui lui rend parfois visite chez ses parents qui possèdent une maison près de Deauville, il le perçoit comme distant, attendant de sa part un geste de sympathie, de compassion envers lui, le petit. Personnage intéressant et complexe que celui de Martin.

 

Les trois autres narrateurs nous parlent de Benjamin vu du côté amical et professionnel, en particulier Ronan, mais aussi amoureux, avec pour l'un un amour qui a été vécu intensément et pour l'autre un amour resté fantasme. Le parallèle entre ces histoires, qui nous parlent du même homme, est frappant. L'idée commune à tous est de réussir à conserver un peu de la mémoire de Benjamin, que ce soit en récupérant le maximum d'objets chez lui avant le passage des huissiers ou en assurant une postérité littéraire à ses écrits. Mais si les objectifs sont communs, les tensions existent.

 

Arnaud Cathrine signe donc un très bon roman autour de cet écrivain, qui a connu le succès et qui s'est essayé, avec Ronan, au spectacle sur scène. C'est d'ailleurs un point commun étonnant entre Benjamin et l'auteur, qui a également joué sur scène avec Florent Marchet. Espérons juste qu'il ait un destin moins tragique...

 

Autre roman d'Arnaud Cathrine : Frère animal (avec Florent Marchet), Les vies de Luka

 

L'avis de Juliette (libraire aux Buveurs d'encre), Antoine, Lau, Angel-a

 

Le journal intime de Benjamin Lorca, d'Arnaud Cathrine

Ed. Verticales

Partager cet article

Repost 0

commentaires

pierrot, vagabond des mots et des routes 13/03/2013 00:59


Ici Pierrot,
vagabond des mots et des routes

bravo pour la qualité
de votre journal intime)))

dans le cadre
de mon vagabondage poétique
blogues-musée pertinents mais aléatoires
pour mon oeuvre littéraire pertinente mais
aléatoire

permettez-moi de vous offrir
deux de mes chansons:)))

MASSAGE

COUPLET 1

j’suis descendu
le long d’son corps, comme les enfants glissent
en traîneau dans la neige

la neige tombait
lentement dehors comme mes mains sur elle
à en perdre le nord

le nord est telllement plus joli parce qu’une femme sous mes doigts
s’appelle Sophie

Sophie oublie
ses deux parents, son ex-mari, ses trois enfants
et rêve du prince charmant

REFRAIN

au mois de mai, t’auras 40 ans
alors que tes yeux sont encore adolescents
au mois de mai, t’auras 40 ans

c’est une toute petite fille
en larmes que je masse si doucement
en ce moment

COUPLET 2

j’ai l’impression
d’être une grand-mère
qui la console en cette belle nuit
d’hiver

l’hiver il arrive
que le coeur d’une femme se meurt entre
ses deux mains frêles

frêle est la vie
quand ton mari en aime une autre
dans ton grand lit en Haiti

d’Haiti à Montréal
Monique et Nadine qui t’accueillent, qui t’écoutent
et qui t’aiment

COUPLET 3

j’suis descendu
le long d’son corps comme les enfants glissent
en traîneau dans la neige

la neige moins froide
que sa tête ou ses pensées tombent en flocons
et s’désagrègent

se désagrège
le soleil d’Haiti ou elle fut aimée
tellement aimée de son mari

mari qui a refait sa vie
en la plongreant dans une trop
profonde nuit

REFRAIN FINAL

au mois de mai
t’auras 40 ans

tes yeux enfin ne seront plus
adolescents

au mois de mai
t’auras 40 ans

deux fois 20 ans c’est aussi beau
que le matin de la naissance
de ton premier
enfant

Pierrot
vagabond céleste

-----


LA FEMME AU CHAR DANS L'NOIR

COUPLET 1

on s’est r’trouvés tout seuls
un soir dans forêt
à dormir dans ton char
dans l’noir en secret

toute habillée désespérée
le coeur en mille morceaux brisés
t’as eu besoin d’mes bras
rien qu’de mes bras

COUPLET 2

tu m’avais ramassé sa route
malgré tes doutes
tu m’as dit qu’c'est en voyant ma guitare
qu’t'as eu confiance en mon regard

comme tu pleurais tous tes secrets
le coeur brisé par un décès
t’as eu besoin d’mon âme
rien qu’de mon âme

COUPLET 3

y avait tellement pas d’place
dans l’char entre les deux bords
que t’as dormi la tête contre mon ventre
mains agrippées autour d’ma jambe

tu respirais comme UNE enfant
qui crie papa j’ai mal en dedans
t’as eu besoin d’mes ailes
rien qu’de mes ailes

COUPLET 4

mes doigts dans tes cheveux disaient
oh sois bénie amie
j’ai pas eu d’femme entre mes deux bras
depuis deux ans et demie, amie

pour toutes celles que j’ai mal aimées
que j’ai souvent abandonnées
j’ai eu besoin d’tes larmes
rien qu’de la beauté d’tes larmes

COUPLET 5

ca s’est passé le 8 juillet 2008 pas loin d’la mer
à Natasquan entre les tentes
dans un camping inou completement désert
que ma chanson chante le mystere

d’un homme et d’une femme sur cette terre
qu’y ont eu besoin d’leurs peines
rien qu’de leurs peines
en dessous dl’leur chair humaine

Pierrot
vagabond céleste


WWW.REVEURSEQUITABLES.COM

WWW.ENRACONTANTPIERROT.BLOGSPOT.COM

WWW.SIMONGAUTHIER.COM

Karine :) 16/06/2010 22:50



J'aime beaucoup ce type de roman et j'avais déjà noté et auteur... donc, je vais noter ce titre-là à côté!



Yohan 21/06/2010 07:46



Je pense que tu en le regretteras pas !



Kévin 12/06/2010 21:56



Heureux de voir ta critique, je l'ai également commenté sur mon blog.
Merci de ta visite... Je t'ajoute de suite dans mes liens !


Bien à toi



Yohan 15/06/2010 18:49



J'avais vu ta critique avant de lire le livre, que j'avais déjà acheté. Et ton avis m'a conforté dans mon choix !



In Cold Blog 12/06/2010 18:35



Cela fait un petit moment que je tourne autour d'Arnaud Cathrine sans jamais avoir encore concrétisé. Je pensais que celui-ci pourrait être une bonne entrée en matière.



Yohan 15/06/2010 18:49



Je te conseille vivement de découvrir, car c'est troisième ouvrage de Cathrine que je lis, et ils sont tous très bons !