Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 11:00

theorie du panda

Gabriel débarque en Bretagne, dans une petite ville qu'il ne connaît pas. Il a fui certains événements de son passé, et décide de s'installer dans cette bourgade. Il y a fait la connaissance de quelques habitants, et lie des relations amicales avec Madeleine, la tenancière de l'hôtel dans lequel il occupe une chambre ou avec deux junkies. Il fait surtout la rencontre de José, le propriétaire du Faro, dont la femme est très malade. Gabriel tente de se reconstruire, de se reconstituer, mais le passé laissé derrière lui ne le laisse pas en repos.

 

La théorie du panda est un roman à l'intrigue surprenante, et très bien construite. Le lecteur suit Gabriel, jeune homme dont on ne sait rien, et dont on découvre la vie et les traumatismes au fil de divers flash-back. Gabriel s'entoure de personnes dont la vie est aussi détruite que la sienne. Madeleine est seule, et n'a que son hôtel pour occupation, les deux jeunes courent après l'argent et ne parviennent pas à se faire confiance. Surtout, c'est le personnage de José, à qui Gabriel offre un panda en peluche, qui est le personnage le plus touché. Sa femme est gravement malade, et les rares moments de répit ou de joie ne sont malheureusement pour lui que de courte durée. Tous les éléments du roman font que Gabriel est le personnage le mieux loti du roman. Mais c'est sans compter sur le mystère introduit par les flash-back, qui fait naître chez le lecteur la suspicion que la vie de Gabriel n'est pas un long fleuve tranquille.

 

L'intrigue est prenante, mais le plus frappant dans ce roman, et certainement le plus réussi, c'est l'ambiance qu'arrive à instaurer Pascal Garnier. En quelques lignes, quelques pages, il réussit à créer une ambiance brumeuse, de mystère et de tension tout à fait remarquable. Le choix de cette ville bretonne, non identifiée, facilite cette plongée dans un monde où les personnages sont des ombres qui se débattent dans un univers qui les noie, mais Garnier parvient tout de même à créer de l'empathie pour les personnages. C'est le grand tour de force de l'auteur, décédé en début d'année, et ce roman est vraiment une très belle réussite, à découvrir sans modération.

 

L'avis de Dédale.

 

Autre roman de Pascal Garnier : Lune captive dans un oeil mort.

 

La théorie du panda, de Pascal Garnier

Ed. Zulma

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Karine :) 05/08/2010 14:33



J'ai beaucoup aimé l'ambiance... brumeuse est un mot qui convient très bien, en effet... par contre, je crois que je suis moins enthousiaste que toi sur l'ensemble.  C'est très bien fait
mais il m'a manqué quelque chose... et j'aime pas les descriptions de nourriture en abondance dans un roman, je pense, à part quand c'est Dickens qui les fait!!



Yohan 09/08/2010 19:33



Les descriptions de nature... c'est marrant, je n'avais pas remarqué qu'elles étaient aussi nombreuses que cela. Moi, l'histoire de ce morceau d'agneau m'a plutôt fait saliver.