Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 10:16

http://images.allocine.fr/r_160_214/b_1_cfd7e1/medias/nmedia/18/70/50/86/19216826.jpgLa terre de la folie est un étrange documentaire. Luc Moullet, réalisateur et narrateur, a décidé de retourner dans les Alpes de Haute-Provence, dont il est originaire, pour enquêter sur les actes criminels de la région, très nombreux. Parmi ceux-ci, on en trouve un perprétré par un membre éloigné de sa famille. Il délimite un pentagone dont le centre est Digne-les-Bains, et les sommets Sault, Manosque ou Castellane. Et il se promène dans ce pentagone, découvre les meurtres, immolations ou autres suicides qui y ont eu lieu. Pour lui, différentes explications peuvent être avancées pour décrire cette spécificité, mais ce documentaire est un moyen pour Luc Moullet de revenir sur sa propre part de folie.


La narration est on ne peut plus classique. Luc Moullet nous raconte en majorité des histoires, avec l'aide des habitants de différents bourgs où ont eu lieu ces crimes. On y parle à la fois d'affaires familiales, d'adultères, de violences gratuites, mais aussi de certaines qui ont défrayé la chronique, comme l'affaire Dominici ou celle de cette femme qui a été retrouvé découpée en morceaux dans la ville de Digne. La suite de ces événements macabres est tellement incroyable que cela en devient cocasse, malgré tout. Car devant cette accumulation, on est obligé d'imaginer qu'il y a une raison pour laquelle ce territoire est autant marqué par ces événements tragiques.


Luc Moullet avance différentes raisons : la forte radioactivité du site, suite au passage de Tchernobyl (mais cette explication ne tient pas pour les événements plus anciens), le manque d'iode, qui entraîne un ralentissement de l'activité, l'implantation de nombreuses sectes, le paysage désolé de cette région, où poussent les cailloux, le vent fort de ces hauts plateaux  ou la solitude... Bien entendu, les relations consanguines peuvent être une autre explication.


Mais chercher pourquoi n'est le propos principal de Luc Moullet. A travers ce documentaire, il souhaite montrer qu'un acte de folie meurtrière peut toucher n'importe qui, que les victimes subissent souvent des coups de la part de personnes qu'ils connaissent. Et mine de rien, Luc Moullet annonce que les crédits de l'hôpital psychiatrique ont été diminué, et rappelle, facétieux, que Jacques Chirac avait une fille psychoïde, ce qui n'est le cas du Président actuel. Les interventions de René Fregni, romancier qui fait part de son travail d'infirmier, sont également bienvenues.


Long-métrage très peu diffusé (deux salles dans Paris, deux en banlieue parisienne), La terre de la folie vaut vraiment le coup d'oeil. Et loin d'être une œuvre désincarnée ou simplement absurde, Luc Moullet n'hésite pas à revenir sur les propres fêlures de sa vie. Bref, un film déroutant, mais emballant !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

DouceBelle 24/01/2010 18:13


Bonjour Yohan ! Je découvre ton site via un commentaire (d'une grande pertinence) que tu as laissé sur le blof de Zarline. Intéressant !
Merci d'avoir dit quelques mots sur ce docu qui sera peu vu. Courageux de ta part ;) Je le verrai lors de sa sortie DVD. N'habitant pas à Paris pour profiter de sa 'large' diffusion, je te laisse
imaginer ce que je parviendrai à voir si je n'y habite pas ! Ceci dit, si j'aime beaucoup les thèmes que tu éclaires, j'ai du mal à cerner vraiment le propos du film. C'est une charge
politique ? Ca avoisine le travail de Depardon ? 


Yohan 24/01/2010 19:18


Merci de ton passage ici, Doucebelle !

Effectivement, ce documentaire sera peu vu, car diffusé dans une vingtaine de salles au niveau national. Et pourtant, c'est un moment assez stimulant que j'ai passé devant ce film.
Pour éclaircir mon propos, je dirai que ce n'est pas une charge politique (quelques remarques, mais minimes), cela me semble assez loin de Depardon (je connais très mal, mais j'ai l'impression
qu'il fait de l'immersion).

Ici, Luc Moullet, prend la parole, se promène dans les villages de ce pentagone pour découvrir tous les actes de folie criminelle, et essayer de trouver des explications (qui ne tiennent
pas nécessairement). Le but n'est pour moi pas tant de faire un tableau de ces actes, que de montrer comme l'humain peut avoir des comportements étranges, incontrôlés, qui peuvent avoir des
origines multiples et diverses. Surtout, je pense que Moullet veut montrer la part de folie qu'il y a en chacun de nous. Bref, un documentaire à part, vraiment intrigant !