Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 18:45

sexualite-plateau-fruits-mer-copie-1.jpg[déjà paru sur Biblioblog] Jean-Pierre Otte m'avait emmené dans un jardin faire un voyage dans le monde des plantes et des insectes, à la découverte de leurs amours et relations procréatrices. Touché par cet ouvrage poétique et sensuel, j'ai suivi Otte dans un nouveau voyage au bord de la mer, à la poursuite d'un plateau de fruits de mer. Malheureusement, le charme n'a cette fois pas été au rendez-vous.

 

Pourtant, la sexualité des huîtres, palourdes et autres homards est assez fascinante. Comment ces animaux, enfermés dans des coquilles ou ne pouvant se déplacer que sur le fond des océans, parviennent à se reproduire ? Pour certains, cela ressemble à ce qui se passe pour les poissons : les gamètes mâles et femelles sont propulsés dans l'eau, et la fécondation et le développement se fait donc à l'extérieur.

 

Mais il a été nécessaire de trouver des systèmes encore plus ingénieux pour certains d'entre eux. Pour le poulpe, par exemple, c'est grâce à une de ses tentacules qu'il introduit la semence dans le corps de la femelle. Car comme beaucoup des animaux dont l'ouvrage parle, il n'a pas de pénis. L'huître a résolu le problème autrement, en faisant tout toute seule : mâle la moitié de l'année, femelle l'autre, la fécondation a eu lieu dans la coquille, et elle évite ainsi tout contact avec les autres individus de l'espèce. De manière assez générale, les contacts sont peu nombreux, hormis chez le homard qui pratique la position du missionnaire.

 

Malheureusement, Jean-Pierre Otte ne parvient pas à rendre le mystère de la procréation, à donner envie de savoir comment chaque espèce parvient à se reproduire. Le style est assez emprunté, et certaines métaphores avec la femme sont assez malvenues. Finalement, j'ai plus eu l'impression de lire un manuel de sciences naturelles qu'un roman, la faute à des paragraphes très courts, et surtout à une construction systématique : une approche un peu générale se voulant poétique (mais assez souvent ratée) puis une description plus précise de la sexualité de chaque animal. Une rencontre qui n'a donc pas eu lieu, et je vais retourner dans le jardin, pour relire les parades des fleurs et les stratagèmes des insectes, traités de manière bien plus passionnants.

 

La sexualité d'un plateau de fruits de mer, de Jean-Pierre Otte

Ed. Julliard

Partager cet article

Repost 0

commentaires