Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 07:26

la-route-de-midland.jpg{Déjà paru sur Biblioblog] Le Salt Café. Un motel miteux perdu au bord d'une route, à proximité de Midland, dans le désert texan. A sa tête, Amy, entourée de deux noirs, Zach et Singer. Peu de clients, que ce soit pour prendre un verre, passer une nuit ou laisser sa voiture en réparation. C'est pourtant là que Will s'arrête pour passer quelques jours.

 

Will n'y vient pas par hasard. Dans le coffre de son véhicule, un cercueil contient le corps de son frère, récemment décédé. Will ne parle à personne de ce qu'il transporte, et lorsque son chargement est découvert, il souhaite garder cela secret. Car Amy ne serait pas forcément heureuse d'héberger contre son gré un macchabée. Mais aussi car c'est justement à cause d'Amy qu'il a amené ce cercueil au cœur du désert.

 

Dans ce roman, Arnaud Cathrine parvient à créer une atmosphère, celle d'un bar presque déserté, où il n'y a pas que la poussière pour rendre visite aux habitants du lieu. C'est une forme de western moderne, évoquant notamment Ennio Morricone pour le décor. Pourtant, le cadre n'est pas l'unique atout du roman, car les liens entre les personnages sont primordiaux. Ceux entre le mort, le frère de Will, et Amy, la tenancière du bar. Mais également entre Will et son frère, car le périple qu'il impose au cercueil n'est pas sans lien avec leur enfance commune, tumultueuse et destructrice.

 

La narration ajoute à ce mélange des genres, très réussi, celui des voix. Celles de Will et de Singer se succèdent, pour dévoiler chacune de nouveaux éléments de l'intrigue. Ajouter à cela quelques enregistrements relatant les confessions de Will sur son enfance, et vous avez un roman à la  construction très intelligente, qui navigue entre inspiration du far-west et drame familial. Un roman qui annonce certains thèmes récurrents de l'œuvre d'Arnaud Cathrine : polyphonie pour la narration, relations fraternelles difficile, paysage et personnages désolés.

 

Autres romans d'Arnaud Cathrine : Le journal intime de Benjamin Lorca, Frère animal (avec Florent Marchet), Les vies de Luka

 

La route de Midland, d'Arnaud Cathrine

Ed. Verticales

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
<br /> <br /> C'est vrai qu'au bout d'un certain nombre d'années (et de livres) il y a un peu de ça.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Note que ça permet aussi de mettre en perspective certains "engouements" qu'on a pu ressentir à un moment et dont on s'aperçoit cinq ans après qu'on s'en souvient à peine ^^<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
Y
<br /> <br /> Du coup, en relisant ton billet (c'est aussi l'occasion de s'y replonger), j'ai bien de lire le Faulkner dont tu parles. Pour bientôt !<br /> <br /> <br /> <br />
T
<br /> <br /> Si j'en crois mes archives, j'avais beaucoup aimé : http://www.legolb.com/2008/05/arnaud-cathrine-mon-demon-sappelle.html<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Cela dit, en vrai, je ne m'en rappelle quasiment pas...<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
Y
<br /> <br /> Ah, c'est bien à cela que sert un blog/golb : à se souvenir de ce qu'on a lu, même si les souvenirs font défaut. Ca évite de se poser trop longtemps la question terrible : mais ai-je lu ce livre<br /> ???<br /> <br /> <br /> <br />