Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 22:00

la-nuit-du-chasseur.jpgCertains films sont des petits miracles. Et des grandes merveilles. La nuit du chasseur en est l'exemple parfait. Film tiré du seul 'un roman écrit par Davis Grubb, seul film réalisé par l'acteur Charles Laughton, il est aujourd'hui considéré comme un des plus grands films du cinéma. Et il le mérite totalement. Et, très bonne nouvelle, Carlotta films (qui fait un remarquable travail de diffusion et de restauration) diffuse une version restaurée du film. Et au cinéma, La nuit du chasseur prend toute son ampleur.

 

Car c'est sur grand écran que la merveilleuse mise en scène et mise en lumière du film prennent toute leur ampleur. Les jeux sur les ombres (celle du chapeau du prêcheur, qui vient se superposer sur l'image du jeune John, la plus connue) ajoutent à la dimension onirique du film, et montrent la maîtrise technique du film.

 

La nuit du chasseur est un merveilleux conte. Sans fée ni Prince Charmant, mais avec un méchant digne de ses grands anciens. Prêcheur (Robert Mitchum dans le rôle de sa vie) est constamment inquiétant, et à aucun moment, on éprouve de sympathie pour cet homme machiavélique, capable des pires atrocités (notamment la manipulation des êtres de son entourage).

 

Autre élément du conte, la présence des enfants au centre du récit. John et Pearl, les frères et soeurs du récit, doivent garder secret l'endroit où est caché l'argent volé par leur père. Et ceci devient très compliqué lorsque Prêcheur, qui connaît l'existence de cette manne financière, cherche à tout prix à convaincre les enfants de leur dévoiler la cachette. Tous les coups sont permis, mais John, du haut de ses 7-8 ans, est prêt au combat.

 

Le film est marqué par de magnifiques scènes, notamment cette grande descente sur le fleuve, avec ces animaux qui parsèment le parcours du bateau des enfants. Ou l'apparition de Prêcheur sur son cheval, entonnant son psaume Leaning. Ou encore la scène où Rachel Cooper défend sa maison avec un fusil et en répondant au psaume de Prêcheur.

 

Un film magnifique, merveilleux, et si vous avez l'occasion de vous rendre au Grand Action (Paris 5eme arrondissement), ne vous en privez surtout pas ! Vous ne le regretterez pas !

 

Le roman de Davis Grubb

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Founious 18/10/2011 16:57



"Film tiré du seul roman écrit par Davis Grubb"  ? Mmm, je crois que Davis Grubb a écrit plus d'une dizaine d'autres livres. Il me semble.



Yohan 18/10/2011 18:11



Vous avez parfaitement raison, et je vais corriger de suite dans le texte. J'ai été induit en erreur par la quatrième de couverture de la version Folio Policier. Et je n'ai pas eu la précaution
de vérifier.


Merci de votre vigilance.



anjelica 18/05/2011 10:33



je me rappelle l'avoir vu lorsque j'étais jeune et j'en garde un souvenir d'un film fort !



Yohan 25/05/2011 18:27



Je pense que le film est tout à fait reagrdable par des enfants, car l'aspect conte avec le grand méchant est très visible.



Eeguab 17/05/2011 20:02



Toujours la même richesse,l'imaginaire nocturne et enfantin,le film-rivière,la lune témoin.Au-delà des influences La nuit du chasseur continue de scintiller.



Yohan 25/05/2011 18:26



Oui, ce film est une merveille, intemporel, universel. Un vrai conte, en fait !



Jérémy 14/05/2011 19:26



Je n'ai pas pu profiter de sa resortie au cinéma... Quel dommage.


Ce film est une merveille, un conte enchanteur dont les images - pourtant d'une simplicité absolue - restent encréens dans la mémoire. Je vois que la traversée onirique du fleuve ne fait pas
chavirer que moi ! Un classique inépuisable.



Yohan 25/05/2011 18:23



Ce n'était pas pour moi une première, mais sur grand écran, c'est tout de même autre chose ! Et que cette descente de rivière est belle, avec tous ces animaux qui regardent passer les deux
enfants endormis...



Laetitia BERANGER 12/05/2011 14:22



Je plussoie plus que jamais !!!



Yohan 25/05/2011 18:22



Tu ne pouvais de toutes façons pas faire autrement, au risque de graves représailles ;-)