Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 20:05

Ce recueil de nouvelles est un régal, au sens propre comme au figuré. Au sens propre, car l'écriture de Bulbul Sharma est très agréable et malicieuse. Au sens figuré, puisque toutes les nouvelles ont un thème en commun : la nourriture. Et on salive devant la description de tous les mets indiens qui nous sont proposés.

 

Etant un peu connaisseur de la nourriture indienne, tout simplement car il y a un restaurant indien en bas de chez moi, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire toutes ces histoires pleines de gulab jamun, de biryani ou de différentes sortes de tika.

 

Récits autour de la nourriture, mais les nouvelles permettent de découvrir certaines coutumes et habitudes de la société indienne. Le premier élément frappant est celui du rôle de la famille, que ce soit dans cette nouvelle où un homme voit sa femme et sa mère rivaliser pour lui faire les plats les plus merveilleux (En sandwich !), ou dans cette autre où il faut trouver un prêtre pour rendre hommage au grand-père décédé, mais où il faut absolument que ce prêtre mange ce qui est préparé (Qui meurt dîne). Dans les affres de la faim, on suit l'histoire de cette jeune femme qui est obligée de faire des jeûnes sous les ordres de sa belle-mère, et qui ne rêve que des pakoras. Malheureusement, ceux-ci finiront dans le bec des corbeaux.

 

Certaines nouvelles sont plus fantasques. On se promène au bord d'un lac, pour un pique-nique nocturne. Pique-nique qui prend une tournure inattendue lorsque la fille amène un poisson qu'elle a sorti de l'eau (Le poisson-lune). Je crois que ma nouvelle préférée est celle où toute une famille fait un voyage en train, au cours duquel toutes les familles présentes sortent et partagent les repas qu'elles ont cuisinés (L'épreuve du train).

 

La dernière nouvelle, Son pesant de sucre, ferme l'ouvrage sur une tonalité un peu plus sérieuse. Ici, l'héroïne cherche à tout prix à être la plus mince possible, au grand dam de ses serviteurs qui ne comprennent pas la lubie de leur maîtresse. Et ce sont eux qui lui ouvriront les yeux sur les bienfaits de la gourmandise dont elle s'était jusque là privée.

 

Un très joli recueil donc, qui donne irrémédiablement envie de se ruer dans un restaurant indien pour se délecter réellement de tout ce qu'on a lu. Ça tombe bien, l'indien est en bas ! Car si les recettes figurent à la fin de chaque nouvelle, je ne me sens pas encore prêt à les mettre en oeuvre.

 

Les avis de Keisha, Chimère, Pascale, Yoshi, Leiloona, Restling, Blue Grey, Argantel, Emmyne, les précédents lecteurs de cet ouvrage qui fait partie de la chaîne des livres. Recueil proposé par Armande.

 

La colère des aubergines, de Bulbul Sharma

Traduit de l'indien par Dominique Vitalyos

Ed. Picquier - Poche

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dédale 05/05/2010 22:45



Vais-je le dire moi aussi ? :-D :-D


Si tu aimes les histoires avec de succulentes recettes de cuisine, je te recommande Chocolat amer de Laura Esquivel, pour des mets du Mexique. Et puis aussi Meurtre à la Pomme
d'or pour des plats du Moyen-Age. Et également Le cuisinier de Talleyrand de Jean-Christophe Duchon-Duris.


Et puis encore... stop, j'arrête là. :-) :-) J'ai une longue liste est à ta disposition quand tu veux, Yohan :-)



Yohan 13/05/2010 19:35



Merci pour tous ces questions, Dédale! Je pense que je vais regarder de plsu près Chocolat amer, car le titre est assez alléchant...



emmyne 04/05/2010 22:40



Votre échange est savoureux...Pour la chaîne, je suis trèèès en retard dans les lectures, grâce à quoi tu ne risques pas l'indigestion...



Yohan 05/05/2010 08:09



Si tous les commentaires sont de cet acabit, je vais me régaler !


Pour la chaîne, pas d'inquiétudes, j'attendrai patiemment ;-)



Laurence 04/05/2010 20:06



Vais-je le dire ?…


Bon sinon ça me fait penser à un autre recueil de nouvelles, lu il y a quelques mois, qui était lui aussi construit autour de recettes de cuisine (A la table de Yasmina). Alors pourquoi pas pour
élargir les horizons culinaires. ;)



Yohan 04/05/2010 21:43



Je crois que j'ai compris ce que tu voulais dire...


Et merci pour la référence. En même temps, s'il donne aussi envie de manger que La colère des aubergines, je ne suis pas sorti de l'auberge !