Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 09:47

la-balade-des-noyes.jpgDeux hommes en voiture traversent la Manche, celle de Don Quichotte. Dans le coffre, le corps d'un arabe. Leur métier : tueurs à gage. Leur cible : les arabes. Mais la traversée de ce paysage désertique, de nuit, est l'occasion d'une confrontation entre celui qui n'éprouve aucun remords et celui qui n'arrive plus à oublier qu'ils en sont à leur 29eme macchabée.

 

Tout l'action se passe dans la voiture ou à proximité. On voit ces hommes sur la route, casser la croûte au bord du chemin, tenter de tuer le temps. La voiture est au centre du dispositif, et semble imprimer le rythme de l'action. Les deux comparses, le jeune submergé par la réflexion et le vieux cynique, sont obligés d'aller au bout de leur travail, de mener ce cadavre sur les côtes andalouses pour pouvoir s'en débarraser. Mais ce qui était simple auparavant ne l'est plus.

 

La mise en scène d'Eva Vallejo est très cinématographique. on imagine tout à fait cette voiture au milieu d'un désert, comme dans les meilleurs road-movies. A cela s'ajoute le travail sur la musique, jouée en partie en direct par Bruno Soulier. Si l'action n'avance pas beaucoup et les caractères des personnages restent assez constants, j'ai été pris par cette ambiance singulière. Le texte, signé Carlos Eugenio Lopez, auteur espagnol contemporain, est ici assez aisèment intelligible. Si à certains moments, mon esprit a pu un peu s'évader, cela ne remet pas en cause la qualité du spectacle et la prestation des acteurs, Pascal Martin-Granel et Sébastien Amblard, impressionnants.

 

Spectacle qui sera joué à Avignon du 7 au 27 juillet 2012, au festival Off, à la Manufacture.

Partager cet article

Repost 0

commentaires