Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 21:37

Incendies.jpgDonner un ordre est parfois contre-productif, le lecteur fuyant ce qu'on l'oblige à faire. Pourtant, je vais avoir recours au ton comminatoire : allez voir Incendies, du canadien Denis Villeneuve !!! Allez-y, pour vivre cette grande histoire tragique, cette recherche éperdue des origines et de la vérité sur la jeunesse de la mère des deux protagonistes. Courez pour être pendant 2 heures tendu comme une arbalète sur votre siège, comme je l'ai été. Et pour découvrir des acteurs formidables.

 

Jeanne et Simon Marwan viennent de perdre leur mère. Et dans son testament, elle leur demande de retrouver leur père, qu'ils pensent mort au Liban depuis de nombreuses années, et leur frère, dont il ne connaissait même pas l'existence. Mais cette recherche, ce n'est pas au Québec qu'ils doivent la faire, mais au Liban, le pays de naissance de leur mère. Et en même temps qu'on suit la quête de Jeanne, qui a décidé de partir, on découvrir la vie de Nawal, leur mère, dans un pays en guerre, entre chrétiens et musulmans.

 

Ce qui est très fort dans le film, c'est que les deux histoires racontées portent la même tension. Jamais l'une ne prendra le pas sur l'autre, car les deux sont aussi poignantes l'une que l'autre. On découvre les mêmes paysages, avec 20 ans d'écart, et les mêmes personnes, qui racontent la folie de la vie au Liban pendant cette guerre horrible. Quelques scènes sortent tout de même du lot, comme celle de l'incendie de ce bus, rempli de musulmans et brûlé par les chrétiens. Ou ce passage où Simon, qui a compris toute l'histoire, pose à sa soeur mathématicienne une question simple et pourtant fatidique de calcul.

 

Je connais assez bien le travail de Wadji Mouawad, auteur de la pièce de théâtre du même nom qui a inspiré le film. Incendies est d'ailleurs le deuxième volet de la quadrilogie Le sang des promesses (et le seul que je n'avais pas vu au théâtre). Et la grande force du film est que j'ai retrouvé le travail de Mouawad, mais avec une trasposition très réussie dans le langage du cinéma. Et servi par un très bon casting, avec Luna Azabal, Mélissa Désormeaux-Poulain, Maxim Gaudetteou Rémy Girard.

 

C'est le film de ce début d'année, qui prend aux tripes, et qui vous plonge dans une très belle tragédie grecque en plein Liban. Passionnant !

 

L'avis de Pascale (tout aussi comminatoire), Lo

 

Et pour le théâtre de Mouawad : Littoral, Ciels (premier et quatrième épisodes de la trilogie, le troisième étant Forêts, formidable), Seuls.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jérémy 18/04/2011 14:24



Tout à fait d'accord avec toi.


Je ne connaissais pas le texte original, mais cette adaptation m'a bouleversé. La structure en parallèle entre le passé de la mère et le présent de la narration avec la fille en quête de vérité
est éblouissant. J'ai beaucoup aimé.



Yohan 19/04/2011 18:30



Un film vraiment magistral, qui est pour moi celui de ce début d'année (je n'ai pas tout vu, loin de là !). Je savais que Mouawad signait des oeuvres fortes, mais je trouve le travail
d'adaptation tout à fait remarquable ! 



Laetitia BERANGER 21/02/2011 11:29



Je plussoie grave ;-)



Yohan 03/03/2011 22:19



Grave, alors !