Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 18:10

ile-de-paques.jpg[Déjà paru sur Biblioblog] L'île de Pâques est pour les occidentaux et les historiens une source permanente d'interrogation. Depuis sa découverte, au milieu du XVIIIe Siècle, le plus grand mystère est celui des statues : pourquoi sont-elles là ? A quoi servaient-elles ? Pourquoi beaucoup d'entre elles sont à terre ? Nicolas Cauwe, à l'issue d'un travail archéologique de dix ans, livre une nouvelle vision de l'histoire de l'île.

 

L'ouvrage, très richement et joliment illustré, est construit en trois parties. La première s'attarde longuement et de façon très pédagogique au volcan de Rano Raraku. Ce volcan servait de carrière pour la construction des statues. Ce qui intrigue Nicolas Cauwe, c'est que l'accès au volcan a été condamné. Il n'était donc plus possible d'en sortir les statues. Plutôt qu'un abandon anarchique, thèse retenue jusque là à cause des nombreuses statues restées dans la roche, Nicolas Cauwe y voit un arrêt programmé et ordonné. Ainsi, selon lui, les statues commencées et non terminées n'étaient pas transportables du fait de leur grande taille, et ont donc été taillées pour y rester. D'autres éléments (finition des statues, notamment) attestent sa thèse.

 

La deuxième partie est consacrée aux statues mises au sol. Longtemps, les chercheurs ont cru que la descente des statues des autels était liée à des guerres de clan. Nicolas Cauwe remet là aussi cette thèse en question suite à ses travaux archéologiques et d'analyse des statues. Pour lui, les cassures sont trop nettes et claires pour avoir été causées par des démolitions. Il défend l'idée que ces statues ont été mises au sol de façon ordonnée, là aussi, suite à l'évolution des croyances de la société des habitants de l'île.

 

C'est d'ailleurs ce à quoi il consacre sa troisième partie : pourquoi les habitants ont-ils fermé la carrière et mis à terre les statues. La disparition de la forêt ou des changements climatiques ont longtemps été avancés comme explications. Nicolas Cauwe évoque lui une évolution des croyances des habitants, un changement de Dieux qui aurait eu des conséquences sur toute la société de l'île.

 

A travers cet ouvrage souvent passionnant, parfois un peu difficile pour un novice dans sa deuxième partie, Nicolas Cauwe plaide pour une nouvelle histoire de l'île de Pâques. Avec les nombreuses photos illustrant ses thèses et les panoramas des paysages de l'île, il rend cet essai à la fois accessible et agréable à découvrir.

 

Ile de Pâques, le grand tabou de Nicolas Cauwe

Éd. Versant Sud

Partager cet article

Repost 0

commentaires