Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 15:03

En entamant ce roman, j'étais prévenu que ce n'était pas le meilleur de l'auteur. Mais comme il faut bien commencer par l'un d'entre eux, c'est avec Hors champ que j'ai découvert Sylvie Germain. Et il faut bien dire que ce ne fut pas très concluant.

 

Aurélien a une vie assez bien rangée, où tout est à sa place : un boulot avec des collègues sympas, une copine qu'il est heureux de retrouver après une courte séparation due à des raisons professionnelles, une famille un peu loin, mais qu'il visite régulièrement, notamment pour son frère Joël, handicapé. Mais il a une curieuse sensation, il n'est pas dans son assiette. Son sentiment est corroboré par ses proches, qui le trouvent flou. Et pour cause : il disparaît peu à peu, se faisant bousculer dans la rue, marcher sur les pieds. Et à la disparition physique s'ajoute sa disparition dans l'esprit de ses proches.

 

Bon, l'idée de départ est plutôt intéressante, même si pas totalement originale : comment un homme réagit quand il se rend compte que plus personne ne fait attention à lui, quand peu à peu il devient un ectoplasme dont toutes les traces disparaissent. Malheureusement, Sylvie Germain ne semble pas savoir quoi faire de ce scénario de départ. La disparition d'Aurélien est progressive, et un peu comme pour le syndrome de la grenouille qu'on met dans de l'eau de plus en plus chaude, il semble accepter cette situation. D'abord fâché que ses collègues l'ignorent au moment de la pause café ou du repas, il s'y fait, n'éprouvant à aucun moment de la colère ou de l'angoisse, et n'essayant jamais de comprendre ce qui lui arrive.

 

Sa disparition, si elle n'est pas un problème pour Aurélien, aurait au moins pu questionner ses proches. Mais là aussi, ils agissent tous comme s'il n'avait pas existé, oubliant les rendez-vous galants ou au cinéma. Bref, Aurélien subit et souffre en silence, ce qui me paraît assez peu crédible.

 

Sylvie Germain tente d'ajouter une pointe de sentiments en présentant une situation familiale un peu complexe, avec sa mère et son frère handicapé dont il prend soin. Mais là encore, tout cela est esquissé de manière trop sommaire pour pouvoir attraper le lecteur. Le seul point sur lequel l'auteur parvient à être constante, et qu'elle développe, c'est la relation d'Aurélien avec un chant polonais et plus largement avec son enfance dont il se remémore les paroles, et qu'il fredonne dès que l'adversité est trop grande. Comme si son seul réconfort se trouvait dans ces quelques mots qui le renvoient à l'enfance, aux moments où il n'avait pas à réfléchir.

 

Disons que ce n'est pas un mauvais roman, car l'auteur écrit de manière plaisante, mais c'est un roman raté, car elle n'a pas su exploiter l'idée de base. Comme si elle avait été encombré par Aurélien, et qu'elle a été obligé de lui faire un sort qui ne l'intéresse que peu.

 

Les avis de Laetitia, Ys (toutes deux déçues), Dédale du Biblioblog (beaucoup plus enthousiaste).

 

Hors-champ, de Sylvie Germain

Ed. Albin Michel

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Laëtitia 20/11/2009 17:08


Raté, raté, raté ! Grrrrr, ça m'énerve encore rien que d'y repenser !!! Quand je serai calmée, je lirai Magnus ;-)


Yohan 24/11/2009 22:41


Oui, laisse-passer ce mauvais sentiment avant de reprendre un roman de Sylvie Germain, car tu pourrais partir avec un mauvais état d'esprit ;-)


Anjelica 19/11/2009 08:13


De cette auteure, je n'ai lu que 'Tobie du marais' qui est particulier mais que j'avais beaucoup aimé pour ma part.


Yohan 20/11/2009 07:39


Cela fait plusieurs fois que je vois ce titre. donc si je reviens à Sylvie Germain, je tenterai peut-être celui-là.


Ys 18/11/2009 21:46


Pas mauvais mais fade, avec effectivement une nette impression de peu mieux faire avec une aussi bonne idée de départ. Sûre qu'un écrivain de SF aurait fait ça mieux...


Yohan 20/11/2009 07:38


Tout pareil, on suit sans passion cette histoire. D'ailleurs, les personnages eux-mêmes ont des réactions fades !


zarline 18/11/2009 16:24


L'idée de départ m'attirait mais si c'est mal traité, je pense que je découvrirai cette auteure avec un autre titre.


Yohan 20/11/2009 07:35


L'idée de départ est bonne, oui, mais j'ai eu l'impression que Sylvie Germain ne savait pas quoi en faire !