Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 18:47

Dans ce nouveau billet consacré au prix, il est question d'un roman de fantasy, Gagner la guerre. Si la majorité du jury a apprécié ce roman, je ne partage pas leur avis. J'avoue que l'action est prenante mais qu'en terme de narration, certains choix ne m'ont pas semblé justifiés et m'ont fait sortir de l'intrigue. Car lire en se demandant d'où parle le narrateur, qui s'exprime à la première personne, est assez troublant... 

 

Je suis embêté avec ce roman. Il est globalement bien écrit, assez bien construit scénaristiquement, l'auteur a un don particulier pour décrire des scènes magistrales (en particulier la scène d'évasion du palais curial). Mais il y a plusieurs points qui m'ont refroidi. D'abord je dois avouer que je ne suis pas un adepte du genre, et que les descriptions des combats et des blessures infligées ou reçues m'ont semblé très, très détaillées. Mais ce n'est pas le problème premier. J'ai eu une appréhension dès les premières citations du roman, notamment celle de Machiavel qui compare la fortune à une femme « et il est nécessaire, à qui veut la soumettre, de la battre ou de la rudoyer ». Comme entrée en matière, j'ai connu plus enthousiasmant. Globalement, la position des femmes dans le roman me pose question : ce sont soit des traînées, soit des traîtresses… J'ai également eu un problème avec le registre de langue, qui passe sans précaution d'un langage relevé à un langage vulgaire au cours du récit. Enfin, je suis très peu convaincu par la fin, qui pour moi ne fonctionne pas avec le choix de la narration à la première personne, et apparaît donc comme une pirouette. Ce choix de la narration m'a d'ailleurs posé problème à d'autres endroits, car je le trouve incohérent avec une partie de l'intrigue.

 

Gagner la guerre, de Jean-Philippe Jaworski

Ed. Les moutons électriques

Partager cet article

Repost 0

commentaires