Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 19:38

du-pur-amour.jpgFrédéric Pagès, journaliste au Canard Enchaîné et philisophe de formation, est l'homme qui a inventé Jean-Baptiste Botul. Mais si, vous vous rappelez de ce philosophe qui a écrit un essai sur la vie sexuelle d'Emmanuel Kant, et que Bernard-Henri Lévy a pris  pour un authentique penseur. Frédéric Pagès, donc, revient avec un roman, toujours plein de philosophie, mais aussi beaucoup de loufoquerie.

 

Max de Kool, philosophe pique-assiette des soirées pince-fesses, se retrouve au petit matin dans le lit d'une mannequin mondialement connue. Comment est-il arrivé dans le lit de Blandine Blandinova, il ne s'en souvient pas. Pourtant, il n'est pas pour Blandine une aventure de passage, car elle est réellement entichée de cet homme qui ne la regardait pas d'un oeil concupiscent.

 

Mais Max ne se plaît pas dans cet hôtel de luxe en plein Genève, et décide de partir. Ses rencontres lors de son périple à la montagne,dans un grand hôtel vide avec Bintou, une noire sans papier, ou avec une cohorte de jeunes étudiants en week-end festif, sont pour Max de grands moments de découverte et de solitude. Le plus étrange est certainement la rencontre avec une gendarmette qui voue un culte à Mme Guyon, mystique du XVIIeme qui ne jure que par Dieu.

 

Frédéric Pagès signe un roman complétement barré, très plaisant. On se promène avec Max à la montagne, on le voit sauter à l'élastique, vivre plusieurs histoires d'amour. Avec un style très alerte et drôle, Du pur amour et du saut à l'élastique est un ouvrage idéal pour passer un moment de détente agréable.

 

Du pur amour et du saut à l'élastique, de Frédéric Pagès

Ed. Libella - Maren Sell

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Hathaway 24/02/2011 13:05



Pardon pour le hors sujet mais je voulais juste te prévenir que j'ai bien reçu aujourd'hui Laure du bout du monde. merci !



Yohan 03/03/2011 22:21



Mais de rien, il est bien que la chaîne se termine en beauté pour tous les maillons !