Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2010 7 15 /08 /août /2010 07:15

En ce dimanche du 15 août, il faut marquer le jour férié qui passe inaperçu cette année. Donc un billet un peu spécial, inspiré d'une coutume de la dame de coin-là qui en a souvent de bonnes, des idées. Voici donc une liste de dix auteurs que j'apprécie particulièrement, et que je préfère ne pas classer selon un ordre précis. Allez, c'est parti !

 

- Annie Ernaux : certaienement l'une des auteurs les plus intéressantes de l'époque, même si cela fait plus de 30 ans qu'elle écrit. Elle a une manière particulière de raconter des événements marquants qui, si elle peut laisser quelques lecteurs indifférents, me touche profondèment. Et que dire de Les années, ce merveilleux roman chronologique qui réussit à faire la passerelle entre mémoire individuelle et collective.

 

- François Vallejo : l'autre auteur dont j'achète les ouvrages les yeux fermés. Ce qui est surprenant chez François Vallejo, c'est la faculté qu'il a à varier les styles d'écriture et les sujets, tout en restant (presque) toujours passionnant. Découvert avec Groom (mon préféré, car le premier ?), mais talent confirmé avec Ouest ou Vacarme dans la salle de bal

 

- Régis Jauffret : voilà un auteur avec lequel j'ai une relation étrange. Ces livres sont parfois dérangeants, peu agréables à lire en raison des sujets qu'ils abordent. Néanmoins, il ya dans l'écriture un style, une musique qui fait que j'accroche à ces histoires glauques et morbides. Et qui fait que je reviens régulièrement à Jauffret.


- Marguerite Yourcenar : Ma rencontre avec Marguerite Yourcenar est encore limitée, mais la lecture des Mémoires d'Hadrien justifie à elle seule sa présence dans cette liste. Un roman fabuleux, qui me pousse à découvrir plus avant l'oeuvre de Marguerite, mais je n'ai pas encore pris le temps. Le projet n'est toutefois pas abandonné.

 

- Emile Zola : Présence obligatoire, car à l'origine de mon défi personnel de lire la série des Rougon-Macquart. Au rythme d'un par an, je tiens. Et si quelques romans sont plus faibles (La faute de l'abbé Mouret, par exemple), c'est toujours un plaisir de se plonger dans l'écriture de Zola.

 

- Dennis Lehane : le premier étranger de cette liste. Lehane, c'est d'abord une rencontre par le cinéma, avec Mystic River, avant de plonger dans ses romans. Si Shutter Island est une meveille de construction diabolique, j'attends avec impatience la suite de son dernier roman, Un pays à l'aube, qui permettra de dresser une grande fresque de l'histoire de Boston.

 

- Emmanuel Carrère : Là aussi, c'est par le cinéma que j'ai rencontré Carrère, avec La moustache qu'il a lui-même réalisé. Puis plongée dans les romans. D'abord les plus récents, où l'autobiographie et le documentaire prennent le pas sur la fiction qui avait marquée ses premiers romans.

 

- Arnaud Cathrine : une découverte récente, qui a débuté là par la musique et sa collaboration avec Florent Marchet. Depuis, les deux romans de Cathrine que j'ai lu m'ont beaucoup plus, et je vais donc découvrir la suite très vite.

 

- Philip Roth : Je n'ai qu'un petit aperçu de l'oeuvre de Roth, qui se limite aux parutions les plus récentes. Mais rien que cela a fait de Roth un de mes auteurs préférés. Sa description de la ville de Newark, sous tous les angles, ses plongées dans l'histoire de son pays, permettent de découvrir les Etats-Unis sous un autre aspect. Tiens, cela fait longtemps que je n'ai pas lu Roth, et hop, dans la valise !

 

- Stefan Zweig : un dixième, et ce sera le seul auteur non francophone ou anglophone. Là, c'est un grand classique, que je découvre également petit à petit et qui me réjouit à chaque fois. Son autobiographie, le Monde d'hier, est une petite merveille, et ses nouvelles, comme Le joueur d'échecs ou La confusion des sentiments. A lire absolument.

 

Bon, il a bien fallu faire un choix, et certains n'ont pas été loin de faire partie de la liste, comme Jean Teulé, Jack London (mais je n'ai lu que Martin Eden, donc il faut que je confirme cette première attirance littéraire), Lyonel Trouillot ou  encore Tanguy Viel. Mais rien n'est définitif....

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Elou 22/08/2010 23:57



Très intéressante cette liste et les raisons que tu donnes, j'adore aussi Roth, Zweig et Carrère, je ne connais pas Vallejo mais les sujets ne me tentent que très moyennement, Yourcenar m'attend
aussi, et lire les Rougon-Macquart, c'est une super entreprise, cela me tente assez comme idée depuis un moment.



Yohan 23/08/2010 15:27



Merci, ce n'est pas facile d'en sortir 10, mais c'est un exercice intéressant. Pour les Rougon-MAcquart, l'entreprise est en effet assez passionnante, et je t'incite à t'y lancer !



BelleSahi 18/08/2010 22:43



Ne pas rater La pitié dangereuse de Zweig. J'aime beaucoup son écriture.



Yohan 18/08/2010 23:01



Merci pour ce conseil, BelleSahi, je le note !



Céline 17/08/2010 20:23



J'adore Marguerite Yourcenar ! Elle écris merveilleusement bien ... Je te conseille Souvenirs pieux et Le labyrinthe du monde, qui raconte l'histoire de ses familles maternelle et paternelle.


Un joyaux !


 


Je ne connais pas beaucoup des autres auteurs que tu cites, je vais aller regarder ça...



Yohan 18/08/2010 22:44



Il me semble que ces romans font partie de ses ouvrages autobiographiques, et c'est peut-être la partie que je vais attendre pour découvrir. Car si j'ai grandi sous l'ombre de Marguierite
Yourcenaar (à quelques mètres d'une demeure familiale où elle passait ses vacances), je préfère ddécouvrir ses oeuvres de fiction avant de plonger dans sa vie. Mais merci beaucoup pour ces deux
conseils de lecture, que je note précieusement !



Laetitia 16/08/2010 17:44



Je dis oui à Jauffret (bien qu'il ait momentanément quitté mon top 10 !), à Carrère et Zweig mais je ne plussoie pas du tout Ernaux et Roth (j'avais détesté la bête qui meurt) Faudra
que tu me prêtes un Vallejo un de ces 4 :-) Et la prochaine fois, tu DOIS les classer de 1 à 10 sinon c'est pas du jeu !!!



Yohan 18/08/2010 22:40



Pour Ernaux, je savais (Pauvre de toi, tu ne sais pas ce que tu rates). Pour Roth, en revanche, je l'apprends. Bon, je crois que la bête qui meurt est un peu particulier dans sa bibliographie
récente, loin des fresques historiques de Newark (La pastorale américaine ou J'ai épousé un communiste sont très réussis, même si peut-être un poil trop politique pour toi ;-)


Pour le classement, je ne promets rien (tu es dure, comme organisatrice de classements !)



Lucile 16/08/2010 14:53



Hello Yohan! Voilà un moment que je ne suis pas venue faire un tour par chez toi, mais je suis zattirée irrémédiablement par ton Top10! Comme je l'ai écrit chez Laëtitia, je me sens totalement
incapable de me prêter au jeu mais j'adore lire les classements des autres et surtout leurs explications! :)


Je plussoie avec toi sur Le Monde d'hier de Stefan Zweig (commenté tout récemment chez moi) qui m'a profondément touchée!


Et le fait que tu mentionnes Vallejo me fait penser que j'avais acheté au moment où il avait reçu le prix du Livre Inter Ouest, qui depuis m'attend sagement dans ma PAL... Merci pour la
piqûre de rappel! :)



Yohan 18/08/2010 22:37



Je ne suis pas très friand de tous les tags, mais j'aqime plutôt les billets récapitulatifs qui parlent de livres ou de films. Et je suis ravi que cela intéresse quelqu'un !


Pour Zweig, je vais venir voir, car je ne me souviens pas avoir vu ton billet. Et pour Vallejo, je te le conseille vivement, même si Ys vient de me dire qu'elle n'avait pas accroché :-(