Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 18:10

Trois courts textes de Hugo von Hofmannsthal composent ce recueil intitulé Chemins et rencontres. Trois textes qui font la part belle au rêve et au fantasme, aux désirs éprouvés par l'auteur au cours de ses déambulations .

 

Le premier texte, Bonheur manqué, raconte la vision que Hofmannsthal, en voyage sur un bateau, a d'une femme qui voyage sur un autre bateau. Rencontre fugace, rapide, dont le narrateur sait qu'elle n'aura pas de suite autre que le souvenir, chacun ayant son propre objectif de voyage. Il est submergé par le désir, mais sa rationalité le ramène à la réalité.

 

Dans Les chemins et les rencontres, ce sont quelques mots lus dans la marge d'un livre qui le plongent dans ses rêves. Quelques mots manuscrits, en français, entraînent le narrateur à la poursuite d'Agur, personnage croisé autrefois dans un texte. Agur n'est qu'une fiction, mais le narrateur a la volonté de lui donner vie, et c'est par le biais du rêve qu'il y parvient.

 

Enfin, dans Souvenir des beaux jours, Hofmannsthal nous emmène en Italie, où il fait le rencontre d'une femme qui l'intrigue. Elle loge dans le même hôtel, dans la chambre mitoyenne, et notre auteur/héros éprouve beaucoup de plaisir à écouter ce qui se passe à côté. Là encore, rien de charnel, uniquement l'imagination du narrateur.

 

Le point commun de ces textes, outre le désir ou le rêve, est celui du voyage. Tous ces événements se defi classiquedéroulent alors que Hofmannsthal est en voyage dans la Méditerranée, loin de Vienne. Dans ces textes écrits pour le premier en 1897 et les deux suivants en 1907, il donne à lire la vie telle qu'il la rêve, mais avec une retenue, une distance intrigante. Une courte et jolie entrée en matière dans l'oeuvre de Hofmannsthal.

 

Chemins et rencontres, de Hugo von Hofmannsthal

Traduit de l'allemand par Pierre Deshusses

Ed. Rivages Poche - Petite bibliothèque

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marie L. 16/08/2010 17:01



Et bien voilà un recueil qui pourrait me plaire!


Je note ce titre. Merci à toi!


Au passage, mon oubli est réparé.



Yohan 18/08/2010 22:37



Mais de rien ! Et l'oubli était en grande partie de ma faute !



Karine :) 07/06/2010 12:39



Yohan: presque, presque!!! ;)))



Karine :) 06/06/2010 19:38



Est-ce celui dont Zweig parle dans "Le monde d'hier"??  Si c'est le cas, je suis ravie de découvrir qu'il est possible de le lire encore, je suis hyper curieuse!



Yohan 07/06/2010 09:06



OUi, il y a de très fortes probabilités pour que ce soit le même (ils vivaient à  Vienne tous les deux à la fin du XIX-début du XXeme sièlce). Et donc, oui, il est encore possible de lire
Hofmannsthal aujourd'hui ;-) (Ca pourrait presque rentrer dans le challenge Zweig, non ?!?)