Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 08:15

au bon romanTrois écrivains sont victimes d'accidents étranges. L'un est retrouvé ivre sur un chemin de campagne, après avoir passé la nuit dehors. Une autre a eu un accident de la route alors qu'aucun obstacle n'explique sa sortie de route. Le troisième a été suivi pendant plusieurs jours sur le chemin qu'il parcourt quotidiennement au bord des falaises. Leur point commun : faire partie du comité de sélection de la librairie Au bon roman. Quand Van et Francesca, les deux créateurs du lieu, sont informés de ces accidents, ils décident d'en parler à la police, et racontent l'histoire de la librairie qui a depuis son ouverture défrayé la chronique et attisé les jalousies.

 

Quel plaisir de se plonger dans cette histoire où les bons romans ont la part belle, et dans lequel Laurence Cossé manie astucieusement l'intrigue policière et les références littéraires. Le roman est construit sur un long flash-back, qui retrace la première expérience de ce genre de librairie mise en place par Van dans une station des Alpes puis sa rencontre avec Francesca, qui lui apporte les fonds nécessaires pour une implantation parisienne Ensuite, on suit la mise en place de la librairie, le plan marketing et l'ouverture, avec la question cruciale : comment choisir les romans qui méritent de figurer dans cette librairie idéale ? C'est alors que l'idée d'un comité de sélection surgit, avec l'idée de conserver l'identité des membres cachée.

 

Ensuite, on découvre les attaques contre la librairie : l'ouverture de librairie concurrentes à proximité, mais surtout la campagne de presse contre cette libraire considérée comme élitiste. Car même si Van accepte de commander tous les livres, il n'offre dans ses rayons que les romans choisis. Ce qui est à l'origine d'un grand débat, pour savoir qui sont ceux que personne ne connaît et qui se permettent de faire une telle distinction entre le bon et le mauvais roman. Question intéressante, d'ailleurs, qui mériterait qu'on s'y attarde plus longtemps. Car si le roman entame une réflexion sur la littérature et la lecture, elle s'arrête un peu vite à mon goût. Néanmons, à leur décharge, ils n'estiment pas qu'il ne faut lire que des bons romans, mais qu'il y a assez de librairies qui vendent de tout pour pouvoir faire un choix plus drastique (ce qui n'est pas faux !)

 

A côté, on suit la vie de Van et sa relation assez complexe avec une jeune fille qui s'approche, puis le fuit, avant de le rejoindre à Paris. Cette partie est moins convaincante, d'autant plus que la révélation finale est assez superfétatoire. Hormis cette petite réserve, ce roman donne vraiment envie de découvrir de très nombreux auteurs, que ce soit des auteurs maintenant reconnus comme Cormac McCarthy, ou plus confidentiels comme Noëlle Revaz. Et comme François Vallejo fait partie de la liste avec Le voyage des grands hommes, je ne pouvais qu'apprécier le roman. Vraiment une chouette lecture, qui vous fera noter plus d'un titre.

 

Les avis de Laetitia (que je remercie pour le prêt), de Praline, qui a aussi recensé tous les romans cités et organisé un challenge, Amanda, Cuné, Kalistina, Karine, Bladelor, Leiloona, Fashion, Ys et encore d'autres.

 

Au bon roman, de Laurence Cossé

Ed. Gallimard

Partager cet article

Repost 0

commentaires

zazy 23/10/2012 11:25


Surtout que, dans la liste, il y a Echenoz !

zazy 18/10/2012 11:47


Je l'ai lu il y a quelques mois et c'est toujours un très très bon souvenir.

Yohan 23/10/2012 08:27



Oui, un roman qui donne de très bonnes idées de lecture !



Karine:) 19/09/2010 01:54



Je suis tout à fait d'accord.  La partie librairie m'a beaucoup plu mais l'histoire d'amour ne m'a pas du tout convaincue.  Même que la demoiselle m'a énervée.



Yohan 21/09/2010 19:32



Ah, moi aussi, de temps en temps, j'avais envie de la secouer un peu. Sinon, l'ensemble est vraiment très cohérent et donne pleins d'envies !



In Cold Blog 03/09/2010 10:09


Emballé par le sujet, je l'avais acheté en me fiant aux billets enthousiastes à sa sortie. Et puis, peu à peu sont apparus des billets mitigés qui ont refroidi mon ardeur... Depuis, le livre stagne
quelque part sur mes étagères. Tu ravives mon intérêt. Je vais peut-être aller le déterrer sous peu.


Yohan 09/09/2010 22:23



Ah, le refroidissement lié aux billets sortis un peu plus tard. Je pense que c'est presque un phénomène prévisible : beaucoup de billets élogieux, donc beaucoup d'attentes, et finalement on
découvre un roman très agréable, sympathique et un peu au dessus du lot, mais pas le chef d'oeuvre attendu. Donc, je te conseille de te faire un avis, en ayant pas de trop grandes attentes ;-)