Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 13:05

 

http://images.allocine.fr/r_160_214/b_1_cfd7e1/medias/nmedia/18/70/32/36/19201260.jpgAlexandrie, IVe Siècle après Jésus-Christ. Sous domination romaine, la ville est partagée entre chrétiens, dont la religion est désormais reconnue, juifs et païens, qui adorent les dieux hérités des divinités égyptiennes (comme Sérapis, dont les chrétiens se moquent du pot de fleur qu'il a sur la tête). Les païens dirigent la bibliothèque, centre du savoir. Dirigée par Théon, elle accueille des étudiants de toutes les religions. Parmi les professeurs, on compte Hypathie, philosophe et astronome, qui cherche à découvrir le secret de la gravité ou celui des orbites des planètes du système solaire. Mais les querelles religieuses mettent à bas toute cette société, et Hypathie, convoitée par différents hommes, préfère se réfugier dans ses recherches.


Agora est le premier péplum que je vois au cinéma. J'étais passé au travers de Troie ou d'Alexandre, mais il y a, dans cette version par Amenabar, un aspect historique et scientifique (le mot est un peu fort, mais je n'en trouve pas d'autres) qui m'attire.

 

Plusieurs enseignements sont à tirer de ce film :

  1. J'ai bien fait de ne pas y aller pour l'aspect purement péplum. Les batailles à couteaux tirés, les coups qui pleuvent (ou les pierres, car la lapidation est à la mode) ne sont pas ma tasse de thé. Ces scènes sont toujours trop longues, trop explicites, et frisent parfois le grotesque, comme lorsque la caméra tourne autour de Théon, seul au milieu du champ et qui n'est attaqué par personne. Le plus grotesque étant un empalement inutile sur une grille de l'église lors de l'attaque des chrétiens par les juifs.
  2. Le fond historique est plutôt bien rendu, avec ces querelles religieuses. Il y aurait certaines invraisemblances historiques, mais j'avoue ne pas les avoir remarquées. Les extrémistes chrétiens, tout de noir vêtus, sont effrayants, et font bien entendu penser à d'autres extrémistes, aujourd'hui au service d'une autre religion. Comme souvent, un film historique est vraiment intéressant lorsqu'il entre en résonance avec des faits actuels ce qui est le cas ici. Mais on voit bien que les opprimés changent facilement de camp.
  3. L'histoire d'Hypathie est elle aussi assez intéressante, plus pour sa partie scientifique que pour ses histoires de cœur (enfin, celles qu'elle refuse). Elle a l'intuition de la gravité, celle des orbites elliptiques des planètes autour du soleil, et cherche désespérément à justifier ses intuitions. Elle est campée par Rachel Weisz, qui tient tout le film sur ses épaules et qui confirme son talent d'actrice. Et si elle tient le film, c'est notamment parce que les rôles masculins sont tenus de manière assez indigente. Passe encore pour Davus (Max Minghella) ou Michael Lonsdale (Théon), mais la palme revient à Oscar Isaac. Amoureux transi d'Hypathie puis préfet d'Alexandrie, il semble incapable de donner la moindre dimension tragique à son personnage. Un beau raté.
  4. Je déteste les musiques de péplum, trop fortes, trop appuyées, sans nuances. Elles desservent plus souvent le film que l'inverse.

 

Première expérience péplumesque avec Agora plutôt convaincante, mais le péplum n'est tout de même mon genre de prédilection. Peut-être que les grands classiques que je n'ai pas vus, avec Richard Burton ou Charlton Heston, mériteraient un visionnage.

 

L'avis de Pascale, que je vous conseille vivement car son billet est hilarant !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

zarline 19/01/2010 16:12


Je n'ai pas encore vu ce film et je ne suis pas plus tentée que ça. Par contre pour Russel Crowe, je partage totalement l'avis de Pascale ;-) Bon, Gladiator reste quand même un film à la sauce
hollywoodienne, mais je l'ai trouvé bien au-dessus de Troie et Alexandre. Sinon Ben Hur et Cléopâtre sont presque indispensables dans la catégorie péplum.


Yohan 21/01/2010 13:33


J'avais vu Gladiator, mais sur une télé. Plaisant, mais un poil trop bruta. Et sinon, me reste à découvrir les indispensables ! 


Pascale 19/01/2010 09:25


Je n'avais pas vu ton dernier paragraphe.
Effectivement pour voir du bon vieux péplum (mais parfois hollywoodien aussi), il convient de te faire la trilogie : Ben Hur, Cléopâtre et les 10 commandements avec beaucoup de biblique dedans mais
pas de tas de cailloux (d'après mes souvenirs).
Moi j'aime ces grands spectacles très didactiques aussi je trouve.


Yohan 21/01/2010 13:32


Bon, reste juste à convaincre ma compagne que ce sont des films à voir. Mais je vais y arriver !


Pascale 19/01/2010 09:23



Ben toi aussi tu m'as bien fait rire avec ton "la caméra tourne autour Théon, seul au milieu du champ et qui n'est
attaqué par personne."

Et puis, j'ai dû cligner des paupières car je ne parviens pas à me souvenir de cet empalage !!! empalement ? empalation ??? Fin le truc qui fait au...

Je pense que "Gladiateur" est un bon Péplum mais ni Alexandre ni Troie qui sont des péplums hollywoodiens avec stars décolorées en jupette !
Et Russel Crowe porte très très bien la jupette et il n'a pas trop de poils et il est très sentimental.



Yohan 21/01/2010 13:32


Bon, bah j'ai au moins réussi cela !
Sur l'empalage, c'est au moment de l'attaque des juifs dans l'église, un parabalani reçoit un morceau de statue sur la tête alors qu'il passer au dessus de la grille. Et patatras, empalage !!!
(j'aime bien la sonorité empalage, donc je le laisse ainsi, maiis ne suis pas certain du substantif !)