Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 08:13

38-temoins.jpgUn film de Lucas Belvaux est toujours un moment particulier. Toujours pas remis de sa merveilleuse trilogie, j'attends avec une certaine impatience chacune de ses réalisations. Cette fois, il installe son film au Havre, où il transpose le drame de Kitty Genovese, cette femme tuée en pleine rue sans que personne ne bouge, alors des témoins étaient présents. Parti du roman de Didier Decoin, Lucas Belvaux signe un film lancinant, avec une mise en scène très intelligente, mais qui manque finalement un peu de chair.

 

Le déut du film est un magnifique plan sur un porte-container entrant dans le port du Havre, Tout au long du film, les plans du port, de la ville, de la rue de Paris (cette grande rue droite entourée d'immeubles et de leurs colonnes, lieu du crime) se succèdent, et donne une ambiance tout à fait particulière. Le fait que de nombreuses séquences sont tournées de nuit ajoute à l'impression d'être dans un univers clos, fermé, confiné. Le climax du film est atteint dans la scène finale, celle de la reconstitution, qui est celle autour de laquelle tout le film a été construit.

 

Là où le film est un peu en dessous, c'est dans le choix du personnage principal. Pierre (Yvan Attal) a entendu les cris de la jeune femme et n'arrive pas, comme ses voisins, à dissimuler ce qu'il a entendu cette nuit là. Lucas Belvaux restreint le personnage à un homme au jeu très austère, retenu et il est difficile d'entrer en empathie avec lui. Même la scène de la révélation à sa femme se fait de nuit, alors qu'elle dort, d'une voix étouffée. Jamais on ne ressent l'urgence qui étreint Pierre.

 

Pourtant, le reste du casting est, je trouve, réussi. Sophie Quinton est une épouse attentive, prête à tout entendre, mais qui réalise que son couple, qui battait de l'aile, se délite définitivement. Le personnage de la journaliste (Nicole Garcia, que j'aime assez comme actrice) apporte un regard extérieur et permet de s'interroger sur les marges de manoeuvre que peuvent prendre les journalistes. Son duel avec le procureur (excellent Didier Sandre) est très réussi. Quant aux autres témoins (Patrick Descamps, Natacha Régnier) ou aux policiers (Bernard Mazzinghi, François Feroleto), ils arrivent en quelques scènes à créer un personnage. Un film pas totalement convaincant, donc, mais qui reste tout de même d'une très honnête facture.

 

Autres films de Lucas Belvaux : Un couple épatant / Cavale / Après la vie, Rapt

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Joëlle 05/04/2012 12:41


J'ai vu ce film et je partage votre avis.... même si globalement je l'ai bien aimé... un petit quelque chose qui ne colle pas. Est-ce le choix de l'acteur ? peut-être.

Yohan 07/04/2012 14:40



C'est effectivement un film de qualité, mais il manque un petit quelque chose pour qu'il soit vraiment réussi; C'est tout de même un des bons films du moment !



Michel 26/03/2012 22:16


Vu avec ma Souris ce week end, et nous avons été saisi par l'intensité de ce film. une musique extraordinaire, elle colle au film. une image superbe, avec des vues de nuit


et une rencontre avec le malaise de cet homme !


mais je n'ai pas lu le livre avant

Yohan 07/04/2012 14:33



Je suis content de voir que ce film a des addeptes, car la critique est assez mitigée. Moi-même, je n'ai pas été totalement convancu, en particulier par le personnage de Pierre, mais cela reste
tout de même de la très belle ouvrage !