Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 19:14

Imaginez un languedocien balafré et boiteux qui arpente les rues de Paris pour rattraper son Angélique. Eh bien, ce fut à peu près ce qui m’arriva ce samedi, au détail près que je ne suis ni languedocien ni balafré, et que je ne courais pas après Angie, mais pour résoudre des énigmes tordues. Le tout accompagné de six compères. Vous l’aurez compris, samedi avait lieu la deuxième édition de Books and the city, le rallye parisien et culturel de la blogosphère littéraire.

 

Armés de parapluies et autres k-way (car comme l’an dernier, le temps fut la seule ombre au tableau de la journée), nous avons déambulé d’un pas rapide dans les ruelles de la capitale et emprunté cinq lignes de métro différentes pour arriver à nos fins. Car, non seulement les organisatrices ont fait travaillé nos neurones de manière intensive, mais en plus elles n’ont lésiné sur nos trajets : départ au Sacré-Cœur (bonne préparation physique, cela dit), premier rendez-vous à Saint-Sulpice avec Dan Brown et Apollinaire, retour au cimetière de Montmartre sur les traces de Guitry, Feydeau et Zola, passage par la place des Vosges où nous avons manqué croiser Madame de Sévigné et Le Cid, puis (le coup fatal), nous apprenons alors avec stupeur que nous devons retourner à Montmartre, pour découvrir le mur des Je t’aime (Métro abbesses) et ensuite aller sur les pas de Nerval, Picasso et Marcel Aymé. Soit les lignes 1, 2, 4, 12 et 13. Un vrai périple, je vous dis.

 

Avec une équipe d’une cohésion quasi parfaite, nous avons avalé tous ces kilomètres en n’oubliant jamais notre objectif, soit la victoire : Diane avait la chance d’avoir Internet sur son téléphone, Pauline était en hot line avec JR (qu’on ne remerciera jamais assez d’avoir privilégié notre aventure étrange au duel Safina-Kuznetsova), Gwen était d’un entrain qui faisait plaisir à voir, surtout à genoux déguisée en chaperon rouge sur les quais de Sèvres-Babylone, Emma nous a fait peur lorsqu’elle s’est faite alpaguer par la gardienne du cimetière de Montmartre pour arrachage manifeste de terre dans les pots de fleur et en nous proposant d’acheter des préservatifs, Marie-Pierre fut d’un précieux secours en connaissant ce fameux mur des Je t’aime qui en a perdu plus d’un, et Florence remerciera pour nous sa maman qui a pris beaucoup de plaisir à nous guider dans les rues parisiennes. Bref, tous ces moments de marche, de doute, de réflexions, de tuerie de forfait téléphonique pour arriver au Graal : la victoire. Car oui, j’ai le plaisir de vous annoncer que l’équipe Joffrey de Peyrac est sortie vainqueur de ce cruel jeu de pistes concocté de main de maître par les So Glamourous Organisatrices, Fashion, Amanda, Emeraude, Chiffonnette, Stéphanie et Tamara. Merci à vous pour cette très belle journée et cette organisation sans faille.

 

Le jeu de piste s’est terminé par un arrêt bistrot avant le repas du soir, ce qui a permis d’échanger de vive voix avec de nombreux camarades de blogs (ou pas), comme Patricia Parry, LilibaLucile, Karine ou Bladelor, et de poser des questions littéraires primordiales comme celle-ci que je soumets à votre réflexion : Zola (que Sébastien, alias le Petit Nicolas, Caroline et moi avons pris comme sujet de défi) a-t-il été le précurseur de la chick-lit, avec Au bonheur des dames ?

 

Sur cette question existentielle qui pourrait bouleverser l’histoire littéraire (encore plus que Florence déguisée en Castor avec son écharpe enroulée sur la tête ou la « formalisation matérielle » du bateau ivre qui a subrepticement remplacé le bateau-lavoir dans l’esprit de cette même Florence, formalisation que j’avais, dans un élan d’allégresse, totalement corroborée), je vous laisse avec tous les souvenirs de cette belle journée, et retourne à ma joie d’avoir gagné, joie que je pense avoir exprimée avec beaucoup d’humilité et de maîtrise samedi soir (comment, qui a dit non ?). Du coup, je me sens obligé de lire un tome d’Angélique, surtout qu'Anne Gaulon Golon (t’as vu, Gwen, je l’ai casée. Et merci Amanda pour l'orthographe) est en train d’en sortir des versions augmentées ! Le bonheur !

 

Et pour finir, une pensée pour mes camarades de jeu de l’an dernier, avec lesquelles nous avions brillamment remporté le prix de l’antépénultième. Comme quoi, tous les espoirs sont permis (ne désespère pas Laetitia, tu gagneras un jour !). Et à très bientôt pour de nouvelles aventures avec Herman Hesse, Ovide, Simenon ou Fred Vargas !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Karine:) 30/06/2009 02:21

Morte de rire à ton billet!!!  C'est vrai que c'était top, Books!! :))

Yohan 30/06/2009 23:01


Content qu'il t'ait fait rire ! Books était une chouette journée, et j'espère que le reste de ton voyage en Europe fut également un très agréable moment !


Pauline 23/06/2009 21:00

mon homme, JR, est heureux comme un pape depuis qu'il sait qu'il apparaît sur internet hihihi. je vous rassure, je suis beaucoup moins imbibée que Sue Ellen (encore que, le jour de Books, la soirée post-résultats se soit très très très bien passée lol)encore merci à tous les membres de mon équipe pour cette belle journée, et bien évidemment aux SGO. à très bientôt

Yohan 30/06/2009 22:51


Merci à toi et à JR d'avoir pris part à cette journée à nos cotés. Et au plaisir de se retrouver un de ses quatre pour une soirée souvenir !!!


Gwen 17/06/2009 18:07

Mais OÚ (eh eh un u majuscule avec un accent, ca vous épate!) ai-je mis mon mégaphone? Parce que jusqu'à présent, il n'a pas servi. Eh oui, je le signale. Bon les SGO au lieu de PINAILLER sur le niveau des décibels, dites nous OUI pour l'an prochain. On est prêts à remettre le titre en jeu, nous!

Yohan 17/06/2009 20:12


Oh ! Pas la peine de te la ramener avec tes raccourcis clavier, hein ! Sinon, je ne comprends pas que tout le monde mette en doute notre légendaire discrétion. Vraiment, je ne comprends pas !


Marie-Pierre 16/06/2009 22:37

Un excellent billet, récit d une bien belle journée... Certes nous avons bravé la pluie, crapahuté dans le métro, pesté contre tous ces trajets imposés. Mais Joffrey, tel le Rescator des romans d Anne Golon, a su triompher de toutes ces épreuves. Je ne sais pas ce qu il en est pour vous, mais pour ma part, presque 2 semaines apres, la victoire a toujours le meme gout savoureux! Et, n en deplaise a Tamara, j estime comme toi Yohan que notre discretion a l annonce de notre victoire n a d egale que la modestie dont nous faisons preuve depuis...ps : tu as vu, Gwen, moi aussi j ai parle d Anne Golon, dont le travail ne serait aussi pointu en matiere historique sans les recherches menees par feu son epoux, Serge !!

Yohan 17/06/2009 20:10


Merci pour le compliment ! Il ne me reste plus qu'à lire Angélique (Oui, oui, je vais le faire !) 


dasola 13/06/2009 19:22

Bonsoir Yohan, vous n'avez pas rencontré avec ton équipe de choc, Jack Lang, Place des Vosges, il paraît qu'on le voit souvent s'y promener puisqu'il a un appartement sur la place. A part ça, quel parcours, Montmartre à Montparnasse, quelle trotte!Bonne soirée.

Yohan 15/06/2009 23:16


Hormis les tombes de Guitry et Labiche, pas de stars rencontrés ce jour-là. Il y a bien eu Michel Piccoli, mais c'était après Juliette Gréco (Ah ! Michel Piccoli !!!)