Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 17:08

Carl est renvoyé du lycée et sa mère l’envoie auprès d’un de ses amis, Quentin. Ce dernier est à la tête d’une entreprise florissante : une radio pirate qui émet au Royaume-Uni depuis la Mer du Nord. Avec huit DJ qui rendent fous (et folles) tous les britanniques, et qui sont tous plus loufoques les uns que les autres, Carl va découvrir les joies du passage à l’âge adulte. Mais le gouvernement britannique n’entend pas que les choses puissent se passer de cette façon, et fait tout pour stopper la diffusion de ces émissions jugées obscènes.

 

Good Morning England est le prototype du film qui fait du bien au moral. Des personnages aux caractères très affirmés (le niais, le gugusse, le tombeur de ses dames, le timide, …), une bande originale rock et pop de la fin des années 60, une intrigue qui mêle comédie, histoire d’amour et naufrage titanesque, le tout avec la patte de l’humour britannique servent un film réjouissant. C’est également typiquement le film qui recueillera de très bonnes critiques dans les premiers jours de sa sortie, créant chez ceux qui ne l’ont pas vu une attente forte, dont il ressort souvent de la déception. Donc, je plante tout de suite le décor : film très agréable et divertissant, mais qui ne révolutionnera pas le monde du cinéma.

 

Mais comme il est plaisant de se laisser embarquer sur  Radio Rock. On y découvre l’engouement orgasmique des fans de tous ces DJ’s, considérés comme des idoles. On suit l’apprentissage de Carl, coincé entre les préceptes très libéraux de Dave et ceux plus raisonnables de Simon, qui perdra rapidement ses dernières illusions sur l’amour éternel. Les combats d’ego du Comte (Philip Seymour Hoffman) et de Gavin (Rhys Ifans) donnent lieu à une scène intense de poule mouillée, avec la montée au sommet du bateau. Le tout contrôlé par la poigne ferme de Quentin (Bill Nighy), qui s’occupe de tout ce petit monde.

 

Les séquences à terre sont également très réussies, notamment tous ces moments où on découvre les auditeurs de Radio Rock dans des positions plus ou moins surpenantes. Et le ministre (Kenneth Brannagh, avec un terrible accent qui roule les r) est typique du fonctionnaire conservateur et borné, qui tente de déployer toute sa haine envers ceux qui dérangent ses habitudes.

 

Richard Curtis parvient à faire de cette comédie riche en musique un très agréable divertissement, qui se termine en clin d’œil à Titanic avec une fin relativement éloignée. Le tout est un hommage à cette époque où quelques intrépides bravaient les interdits fixés par des gouvernements passéistes qui refusaient de voir et de considérer les évolutions de la société, enfermés dans leur repas de Noël insipides et ridicules (je me réfère à une scène du film, bien entendu). Vraiment, il y a de quoi passer un bon moment à bord de Radio Rock !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

choupynette 02/06/2009 19:58

En effet, ce film ne révoluitionnera pas le cinéma, mais c'est sûr: c'est un véritable régal!

Yohan 07/06/2009 15:06


Oui, un bonn moment de détente qui permet également de rappeler la situation ubuesque des radios libres dans les années 60 et 70 (voire début 80 en France). 


Sibylline 17/05/2009 20:02

Bonsoir Yohan, je l'ai vu dès sa sortie et je pense exactement comme toi. Un très très bon moment, mais pas un grand moment ;-)

Yohan 21/05/2009 16:20


Content que nous ayons les memes impressions !!! Je serai curieux de jeter une oreille sur la BO maintenant !


chiffonnette 14/05/2009 07:35

J'ai passé un bon moment en compagnie de ces énergumènes! C'est drôle, enlevé, la BO est à tomber, que demande le peuple: !! :-)

Yohan 16/05/2009 13:04


Ce film a toutes les qualités pour faire passer un agréable moment.


Neph 12/05/2009 10:38

Je ne vais pas tarder à y aller !

Yohan 12/05/2009 13:47


Je te souhaite d'y passer un agréable moment !


Karine:) 12/05/2009 01:07

Je l'ai repéré chez Ys... mais je crois bien qu'il va falloir que j'attende le DVD (si DVD il y a ici) pour le voir parce que bon, dans ma région du bout du monde, aucune chance que je puisse voir ce film en VO!!!

Yohan 12/05/2009 13:46


C'est terrible d'habiter si loin d'une salle de cinéma potable. Heureusement que la technologie évolue, et que tu peux revoir tout cela chez toi en VO plus tard (car je redoute fort le
doublage francophone de ce film!)