Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 07:54

Eh oui, c’est cure de cinéma en ce moment, et cela devrait durer encore quelques jours. Il faut dire que je suis lancé dans un pavé, donc mes lectures n’avancent guère.

 

Aujourd’hui donc, le dernier dessin animé sorti de l’imagination de Hayao Miyazaki. Ponyo est une sirène, qui au fil de ses périples sous-marins, se retrouve dans le seau d’un enfant, Sosuke. Ponyo retourne à la mer, rattrapée par son père, mais son destin a changé : elle a bu du sang humain. Son corps va donc se transformer, pour passer de sirène à petite fille. Mais cette transformation l’oblige aussi à abandonner ses pouvoirs magiques.

 

Comme souvent, Miyazaki signe un dessin animé où il invente un univers. Ici, on se retrouve dans les bas-fonds en compagnie d’une déesse de la mer, d’un humain devenu maître des océans qui rêve de revenir à la période préhistorique pour faire disparaître les traces des humains, et cette sirène. Souvent dans les airs (Le château dans le ciel, Le château ambulant,...), Miyazaki s’attaque donc à ce nouvel élément avec beaucoup de réussite.

 

Il arrive également à mêler son univers onirique avec le quotidien de la famille de Sosuke, sa mère Lisa et son père engagé sur un navire. On plonge dans une société mi-japonaise mi-occidentale, avec son jardin d’enfants, sa maison de retraite et ses vieilles dames attachantes. Je rattacherai cet opus à Kiki la petite sorcière, autre œuvre de Miyazaki qui mélangeait les genres.

 

C’est un film très tendre, avec comme toujours ou presque des enfants qui tiennent les premiers rôles. L’arrivée de Ponyo dans la maison est d’une drôlerie formidable, la quête de Ponyo et Sosuke sur les flots qui ont envahi la ville est  attendrissante. Film plus simple dans sa narration que son précédent et magnifique Château ambulant, Ponyo sur la falaise est à destination de toute la famille. Film sans méchants, qui prône des valeurs d’amitié, de respect de la nature, c’est une belle réussite. Servi par une très belle musique de Joe Hisaishi, avec parfois des accents wagnériens comme lors de la course de Ponyo sur les immenses vagues-poissons, l’ensemble est vraiment très plaisant, et fait passer un très bon moment.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

chiffonnette 01/05/2009 08:33

Quand sort un Miyazaki, j'ai toujours le coeur qui bat la chamade! :-) Je n'ai pas dérogé à la règle et j'ai passé un superbe moment!

Yohan 01/05/2009 12:04


Ce serait un sacrilège de rater un film de Miyazaki. C'est toujours très beau, poétique, avec un univers bien à lui. Bref, c'est toujours un succès, comme dirait l'oncle.


Neph 21/04/2009 11:12

Jamais vu un seul Miyasaki.D'ailleurs j'ai tellement honte que je m'en vais de suite :)

Yohan 22/04/2009 20:41


Mais il ne faut pas avoir honte !!! De Miyazaki, je n'ai pas aimé Princesse Mononoké, mais pour le reste, ce fut une réussite à chaque fois. Le Voyage de Chihiro et le Chateau ambulant sont deux
très beaux films !