Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 15:31

New Iberia, petite ville de Louisiane, est le lieu d’un meurtre sordide : une jeune femme, Cherry LeBlanc, a été tuée et mutilée. Dave Robicheaux s’occupe de cette affaire, qui est loin d’être limpide. Au même moment se déroule le tournage d’un téléfilm produit par un parrain de la mafia locale. Lors du tournage, la vedette du film découvre dans les bayous le cadavre décomposé d’un noir. Cette découverte remue la mémoire de Robicheaux, qui va tenter de remettre tous les événements dans l’ordre pour stopper les meurtres de jeunes filles.

 

Dans la brume électrique est le dernier film en date de Bertrand Tavernier, et sa première réalisation aux Etats-Unis. Il a choisi pour cadre la Louisiane, déjà le lieu du roman de James Lee Burke Dans la brume électrique avec les morts confédérés, en y ajoutant des touches contemporaines liées au passage de Katerina. Le sujet de ce film ? Plus que l’enquête policière elle-même, c’est le personnage de Dave Robicheaux qui est l’objet premier du film. Quasiment de toutes les séquences, c’est cet inspecteur bourru, travaillé par ces deux macabres découvertes, qu’on suit dans son périple. Entouré par sa femme, sa fille adoptive et son ami noir qui l’aide à tenir un petit commerce, il utilise tous les moyens pour arriver à ses fins. Mais il se frotte à plus costaud que lui, et échappe à plusieurs reprises à des tentatives d’assassinat ou à des coups montés.


L’un des forces de ce film est que l’ennemi de Robicheaux est caché. Hormis lors de la révélation finale, ni Robicheaux ni le spectateur ne savent qui est ce tueur fou. On croise bien des intermédiaires, ou ce parrain de la mafia, adipeux et dégoulinant, mais jamais on ne sait qui est responsable de ces meurtres. Ce qui crée une impression de mystère et d’angoisse, amplifiée par les marais et les bayous de Louisiane, admirablement filmé par Tavernier ici, ou par l'ambiance glauque de ce club perdu au fin fond de la campagne.


Film de genre, Dans la brume électrique est une réussite car Tavernier réussit, un peu comme dans The Pledge de Sean Penn, à faire oublier l’intrique policière pour mettre au premier plan Robicheaux, admirablement incarné par Tommy Lee Jones. Personnage hanté par les démons de son passé, par ce noir lynché dans les marais, par ses rencontres avec le Général, dirigeant les confédérés lors de la Guerre de Sécession, on le sent blessé, mais on ne saura jamais vraiment ce qui le meut. Aux cotés de Tommy Lee Jones, on notera la présence de Mary Steenburgen, qui joue son épouse, et celle de John Goodman, merveilleux en baron de la mafia.


Servi par une très belle musique de Marco Beltrami et par de magnifiques paysages, cette première incursion de Bertrand Tavernier aux Etats-Unis est une belle réussite, pleine de tension, et une plongée dans la Louisiane, pays meurtrie par les tensions raciales, les inégalités sociales et l’alcool qui ravage bon nombre de vies.


L’avis de Pascale.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

choupynette 28/04/2009 22:17

Je l'ai vu... et j'ai beaucoup aimé. ce ne sera pas mon film coup de coeur du printemps, mais il est très riche!

Yohan 01/05/2009 12:00


Ce n'est pas non plus mon coup de coeur (La journée de la jupe m'a complètement retourné), mais un film réussi, avec une ambiance inquiétante et mystérieuse qui m'a beaucoup plu.


choupynette 25/04/2009 23:29

j'espère avoir l'occasion de le voir bientôt.... j'ai malheureusement raté Frost/Nixon qui n'est resté que quelques jours sur les écrans toulousains, je compte bien ne pas rater celui-ci! J'aimerai bien lire le roman, mais il parait que Burke est vraiment très noir dans son genre...

Yohan 01/05/2009 11:56


Dommage pour Frost/Nixon, mais j'ai pu voir que tu avais réussi à voir celui-ci ! Et qu'en plus tu as aimé ! C'est-y pas merveilleux !!!


Emeraude 23/04/2009 23:32

je crois pour ma part être passé un peu à côté... j'avais commencé la lecture du roman la veille et je l'ai abandonné au milieu... rien que la lecture m'ennuyait ! je ne dirai pas que le film m'a ennuyée mais je l'ai trouvé difficile à comprendre... en tout cas, c'est sûr, je n'ai pas tant accroché que toi !

Yohan 01/05/2009 11:53


Pas lu le livre, donc pas d'envie. Sur le film, les avis sont très tranchés, soit de l'indifférence, soit du plaisir.  Difficile à expliquer mais marrant à constater !


Pascale 22/04/2009 21:25

Je le défends bec et ongles... mais c'est un peu dur !Il est adoré ou détesté manifestement.

Pascale 21/04/2009 09:53

Oui c'est ça, un beau film qui reste en mémoire par son ambiance et ses merveilleux acteur. C'est ce que je demande souvent au cinéma.

Yohan 22/04/2009 20:40


Merci PAscale d'apporter de l'eau à mon moulin sur ce film ;-)