Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2009 6 28 /03 /mars /2009 11:17

Lise se marie avec Henri, homme fortuné. Son témoin est Sam, son frère. Enfin, celui que tout le monde croit son frère, car c’est ainsi que Lise l’a présenté. Sam est en fait l’amant de Lise, celui qu’elle aurait dû épouser si elle n’avait pas rencontré Henri. Mais l’appât du gain a été le plus fort, et Sam et Lise ont imaginé un coup pour récupérer la fortune d’Henri : un enlèvement avec demande de rançon. Malheureusement, le plan n’est pas aussi solide que prévu,et le frère de Henri (le vrai cette fois-ci) ne sera pas étranger à cet échec…

 

Tanguy Viel, que je découvre avec ce roman, a une écriture assez envoûtante. J’aime beaucoup les écrivains qui parviennent, avec des phrases construites, faites de relatives ou de subordonnées imbriquées, à ne pas perdre leur lecteur. C’est exactement ce que réussit à faire l’auteur ici : malgré la construction parfois alambiquée, le lecteur est emporté par le récit et par la musique du texte.

 

Car l’auteur ne se contente pas d’une écriture ambitieuse et réussie, il y intègre un récit palpitant. L’histoire de cet enlèvement, raconté du point de vue de Sam, et de son échec, accroche l’attention du lecteur. Le roman débute par un mariage, scène où la joie est normalement de rigueur. Ici, le lecteur ressent immédiatement que ce mariage n’est pas habituel. L’image d’Edouard, frère du marié et absent de la cérémonie, est l’ombre qui gâche ce joyeux tableau.

 

Les projets du couple infernal, bras cassés sur les bords, ne sont pas longtemps secrets pour le lecteur, le tout est de savoir comment se terminera cette escroquerie. La tension monte au fil des pages, laissant augurer une fin bien loin de l’ambiance de ce mariage inaugural. Néanmoins, si le début est haletant et réussi, la deuxième partie de l’ouvrage, une fois l’enlèvement terminé, m’a moins convaincu. Heureusement, l’arrivée d’Edouard, figure inquiétante et trouble, donne à la fin de l’ouvrage un ton désabusé quant à la nature humaine, et aux motivations de chacun des protagonistes. Fin ouverte, qui laisse le lecteur avec ses interrogations et le mystère des personnages entier.

 

Tanguy Viel fait parler de lui en ce moment, avec la sortie de son roman Paris-Brest, qui fait l’unanimité chez les critiques. Peut-être me laisserai-je tenter après ce premier essai fort intrigant !

 

L’avis de Laetitia.

 

Insoupçonnable, de Tanguy Viel

Ed. de Minuit

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Titine 01/04/2009 08:20

Si tu veux te faire une idée de ce qu'est "Paris-Brest" j'ai mis un commentaire sur mon site.

Yohan 03/04/2009 11:59


Merci, je vais y jeter un coup d'oeil !


Titine 31/03/2009 16:24

Tanguy Viel est un auteur que j'apprécie énormément, j'ai lu quasiment tous  ses livres ( je crois qu'il  ne m'en manque plus qu'un). Je pense que tu peux t'attaquer à "L'absolu perfection du crime" qui est mon préféré, ambiance roman noir également.

Yohan 31/03/2009 18:57


Merci pour ce conseil de lecture, qui me permettra de découvrir encore plus Tanguy Viel. Et j'ai aussi en tete son dernier roman, encensé un peu partout.


BMR 29/03/2009 09:40

Désolé mais pas cru un instant à ces personnages, froids et distants. Ni à cette rocambolesque histoire, brillant exercice de style intellectuel mais sans plus. Et pour ce qui est de l'exercice de style, Tanguy Viel s'en donne à coeur joie : il y a de la phrase (en longueur) et de la virgule (en quantité) !

Yohan 29/03/2009 13:41


Oh, mais tu n'as pas etre désolé ! Chacun a son impression de lecture, et c'est là-dessus qu'il faut discuter. Sam et Lise sont des bras cassés, on sent qu'ils n'arriveront pas au terme de leur
projet. Ils sont certes froids, mais entre ceux qui croulent sous l'argent et ceux avides d'en posséder, on sent bien l'envie, la jalousie qui dictent les gestes de chacun. Pour finalement arriver
au fait que le vainqueur n'est pas du tout celui qu'on pouvait croire (enfin, si on assimile cela à une victoire, bien entendu).