Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2008 3 31 /12 /décembre /2008 07:10

L’heure du changement d’année approche, et avec elle les traditionnels bilans annuels. Pas de bêtisier en ce qui me concerne, mais un retour sur les moments marquants de cette année, en terme de romans, de films ou de spectacles.


Les romans de 2008

Commençons par l’aspect littéraire de la chose, puisque, d'après le nombre d'articles de ce blog, je lis plus de livres que je ne vois de films. Enfin, je devrais dire je chronique plus de livres que je ne chronique de films, car beaucoup de films vus à la télévision ne sont pas répertoriés ici. Mais ce n’est qu’une parenthèse.

 

Alors, les romans de 2008. Mon gros coup de cœur de l’année va à Passage du gué de Jean-Philippe Blondel, qui m’a vraiment subjugué par la force de l’intrigue et la retenue dans l’écriture.

 

Il y a ensuite une série de romans, des découvertes souvent liées aux blogs (je pense que certains se reconnaîtront à travers les titres présentés), qui m’ont beaucoup plu :

-         La maisons aux esprits d’Isabel Allende

-         Ce silence-là de Franck Belluci

-         Laver les ombres de Jeanne Benameur

-         Notre besoin de consolation est impossible à rassasier de Stig Dagerman, grâce à la magnifique interprétation qu’en ont fait les Têtes raides

-         A la vue, à la mort de Françoise Guérin

-         Le Combat ordinaire de Manu Larcenet

-         Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi de Mathias Malzieu

-         Les saisons de la nuit de  Colum McCann

-         L’aveuglement de José Saramago

-         Je, François Villon de Jean Teulé

 

Et des confirmations : Annie Ernaux qui signe avec Les Années un magistral roman, François Vallejo qui confirme tout le talent pressenti avec Ouest, et dont plusieurs autres romans m’attendent.

 

Coté déceptions, pas de vrais dégoûts, mais des interrogations sur un succès critique comme Portrait de l’écrivain en animal domestique, qui m’a laissé assez pantois, l’histoire étant cousue de fil blanc et sans innovation aucune.

 


Les films en 2008

Du coté des toiles, plusieurs grands films ont été sur les écrans en 2008, et il est difficile d’en sortir un du lot. Mais comme c’est la tradition, celui qui arrive en premier est le flamboyant
There will be blood de Paul Thomas Anderson, avec Daniel Day-Lewis qui tient là un rôle extraordinaire.

 

Le suivent de près :

-        Into the wild de Sean Penn

-        Le silence de Lorna des Frères Dardenne

-        Valse avec Bachir d’Ari Folman

-        Two lovers de James Gray

-        Home de Ursula Meier

-        Wall-E des studios Pixar

-        It’s a free world de Ken Loach

 

Pour les films plus confidentiels, mention au Cahier de Hania Makhmalbaf et Un millier d’années de bonnes prières de Wayne Wang.

 

Coté français, deux films se détachent : Un conte de Noël, de Desplechin (avec un merveilleux Jean-Paul Roussillon) et Entre les murs de Laurent Cantet. Je mettrai également en avant Séraphine, avec Yolande Moreau épatante et Capitaine Achab de Philippe Ramos.   

 


Le spectacle vivant en 2008

Outre les romans et le cinéma, je vais également parfois au théâtre, et je dois dire que cette année fut plutôt un bon cru. Je retiens :

 

-        mon séjour à Avignon pour le festival, avec huit spectacles intéressants, et surtout Nature morte dans un fossé du collectif Drao.

-        ma deuxième visite à la Comédie Française avec la pièce de Jean-Luc Lagarce Juste la fin du monde.

-        la très belle mise en scène d’Ivanov de Tchekhov par Philippe Adrien, au théâtre de la Tempête.

-        Bérénice aux Bouffes du Nord, avec Lambert Wilson et Carole Bouquet (quel duo !)

-        Bien des choses au Théâtre du Rond-Point, le spectacle très drôle joué par François Morel et Olivier Saladin.

 

Enfin, 2008 a été pour moi l’année de la découverte de l’opéra. Si ma première tentative ne fut pas une grande réussite (Woyzzeck de Alban Berg, certainement un peu trop ardu pour un débutant), la seconde fut magnifique : au Palais Garnier, Eugène Onéguine par le Bolchoï !!! Ce fut l’occasion de grands frissons. Pour 2009, la découverte va se poursuivre, avec entre autres Tosca et Carmen, fin juin à l’Opéra Comique. Que de nouveaux frissons en perspective !!!


Sur ce, je vous souhaite de bien finir cette année 2008, de démarrer du bon pied 2009, et de continuer à partager vos coups de cœur, vos déceptions, vos recommandations qui me permettent de découvrir beaucoup d’aspects littéraires ou cinématographiques qui me sont inconnus. Et que toutes les merveilleuses rencontres de 2008, à Paris ou à Montpellier, puissent se pérenniser durant quelques années !

 

Que tous vos vœux puissent se réaliser en cette nouvelle année !!!

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Laëtitia 06/01/2009 19:32

D'autant plus qu'il serait dommage de ne pas, éventuellement, profiter de mes tarifs hi hi ;-)

tvless 04/01/2009 20:48

Excellente année à toi !

Je te souhaite de continuer à lire autant de bons livres et de voir de magnifiques films ;-)

Yohan 06/01/2009 19:15


Merci beaucoup Tvless, et j'espère bien que cette nouvelle année sera aussi riche que la précédente !


Isil 04/01/2009 18:39

Très beau bilan. Je n'ai lu que "La maison aux esprits" et vu que "It's a free world" que j'ai tous deux beaucoup aimés.
Bonne année 2009!

Yohan 06/01/2009 19:14


C'est un très bon choix que La maison aux esprits et It's a free world. Dans un style différent, mais finalement, ce sont deux oeuvres pas si éloignées que cela.


Laëtitia 04/01/2009 18:29

Serait-ce "Un garçon impossible" ? J'aime beaucoup Isabelle Carré, tiens moi au courant si tu y vas, ça pourrait me brancher ! Plein de belles choses à toi et Florence pour 2009 ;-)

Yohan 06/01/2009 19:13


Oui, c'est exactement cela. Je me renseigne, et je te dis si nous comptons y aller ! Je ne pourrai de toutes façons plus aller au Rond-Point sans te prévenir ;-) 


Flo 03/01/2009 15:27

Merci pour vos voeux !
je vous souhaite une très belle année riche en découvertes à tous !