Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 07:53

Denis Robert est le journaliste qui a, entre autres, dévoilé l'affaire Clearstream, et pour laquelle il est d'ailleurs poursuivi en justice. Ici, il n'affronte pas les milieux banquiers luxembourgeois, mais s'intéresse au milieu du football, et notamment au rôle des agents de joueurs. Ces agents sont rémunérés sous forme de commission lors du passage d'un joueur d'un club à un autre. On commence d'ailleurs à trouver des agents de ce type dans le milieu littéraire !

Denis Robert est supporter du FC Metz. Activité difficile actuellement, étant donné les résultats assez inconstants du club. Mais surtout, il a pour connaissance un agent de joueurs, qui souhaiterait l'entretenir des magouilles du métier. Denis Robert prend donc connaissance de l'affaires de paris truqués qui ont touché le championnat belge et son club préféré, du procès qui a touché la Juventus de Turin, club de Deschamps, Zidane, où on a trouvé en 1998 (juste avant la Coupe du monde) une pharmacie digne d’un hôpital. Denis Robert avance donc petit à petit dans un milieu qu'il ne soupçonnait qu'à peine, et qui va l'interroger sur les moeurs du "milieu du terrain".

La forme qu'adopte Denis Robert pour cet essai footballistique n'est pas celle d'une enquête, mais il présente les différentes étapes qui l'ont amené, parfois par hasard, à découvrir toutes ces manipulations pas toujours reluisantes. Il y a le personnage de Vic, ami d'enfance et agent, qui souhaite utiliser la notoriété de Robert pour régler ses comptes. Lorsqu’il aperçoit le vrai motif de Vic, Denis Robert réussit à détourner l'objectif initial pour ne pas se faire manipuler par son « indic ».

Pas de grandes révélations dans cet ouvrage pour quelqu'un qui s'intéresse de près à ce sport, mais une accumulation de faits ou d'omissions de faits assez éclairante. Ainsi, l'affaire de la Juventus n'est pas relayée en France, alors qu'elle touche deux joueurs qui ont fait partie de France 98. Ou plutôt, c'est peut-être pour cette raison qu'on en parle pas en France.

On a également la confirmation que toutes les affaires de transferts de joueurs, notamment pour ceux qui changent tous les ans, sont plus des questions financières que sportives. D'ailleurs, les directions sportives de club n'ont parfois par grand-chose à dire face à des projets juteux.

Ainsi, quand le journaliste fait la liste des joueurs achetés à des prix exorbitants et qui n'ont pas ou très peu joués (comme à l'OM, en l'occurrence), il est évident que le sport tient parfois peu de place. Quand Robert a écrit cet essai (début 2006), l'entrée dans les clubs des magnats russes avait débuté dans un club anglais (Chelsea). Aujourd'hui, cette pratique s'est répandue, et les milliardaires du pétrole commencent à s'y investir à leur tour (comme à Manchester City). Rien qui ne sente très bon, et il est vraisemblable que Denis Robert aura très prochainement de la matière pour un nouvel ouvrage. Malheureusement !!!

 

Le milieu du terrain, de Denis Robert

Ed. Les Arènes

Partager cet article

Repost 0

commentaires