Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 août 2008 6 23 /08 /août /2008 07:47

Batman est de retour sur les écrans, et celui-ci ne s’annonce pas de tout repos. Car Batman est de plus en plus contesté à Gotham City : il y a de plus de plus de quidam en quête de reconnaissance qui tentent de l’imiter, et les bandits font preuve d’une violence croissante pour déjouer les pièges de l’homme chauve-souris. D’autant qu’en ville, un nouveau procureur, Harvey Dent, semble être en passe de ramener le calme. Mais c’est sans compter sur un nouveau bandit, un homme au maquillage inquiétant : Le Joker, qui va faire trembler Gotham…

 

Des films avec Batman pour héros, j’en étais pour l’instant resté aux images des réalisations de Tim Burton, avec Michael Keaton en Batman, Nicholson en Joker, Danny de Vito en pingouin et Michelle Pfeiffer en Catwoman. Les suivants, réalisés par Joel Schumacher, ne m’ont jamais inspirés (même celui avec George, eh oui !). Et je n’avais pas vu Batman begins, réalisé par Christopher Nolan, qui signe également cet épisode.

 

C’est une vision très différente de celle de Burton. Le Joker, pantin hilare chez Burton, prend ici une dimension de terreur et de crime qu’il n’avait pas ou peu. Le Joker, interprété par Heath Ledger (formidable, notamment par ce mouvement de langue angoissant), est un être froid, attiré non par l’argent ou le pouvoir, mais par le simple fait de vouloir détruire. Et le décor est posé dès la scène d’ouverture du film.

 

Face à lui, Bruce Wayne / Batman (très bon Christian Bale, dont la voix en VO est formidable, avec une variation avec Bruce Wayne et Batman bienvenue) est un super héros en plein questionnement introspectif. Ce qu’il fait est-il justifié ? Quelle légitimé a-t-il pour débarrasser la ville des méchants ? Heureusement qu’Alfred, son majordome (Michael Caine, que je n’avais pas reconnu) est là pour le remettre dans le droit chemin…

 

Toute la distribution est d’ailleurs aux petits oignons, que ce soit Aaron Eckhart dans le rôle du procureur, Morgan Freeman dans celui du créateur des instruments technologiques de Batman ou Gary Oldman dans celui de l’inspecteur. Tout cela est malheureusement très (trop) masculin, la seule peronnalité féminine intervenant de manière consistante dans le scénario est Maggie Gyllenhaal, mais elle reste pâle face à tous ces mâles.

 

Sur l’intrigue, on assiste à un film d’action rondement mené, avec une scène de poursuite avec un camion renversante (d’ailleurs, le camion ne s’en remet pas !) et une scène d’une tension terrible, où le Joker met les nerfs des occupants de deux ferries à très rude épreuve, en mesurant ce qu’il leur reste d’humanité. L’image de ce grand noir sorti de prison qui se dirige vers un des gardiens dans le ferry est frappante et très angoissante.

 

Christopher Nolan (dont j’avais une très bonne image grâce au très bon film Insomnia) signe un divertissement pour adultes (quand même, évitez d'y emmener les moins de 12 ans, voire de 15 ans !) qui vaut son pesant de cacahouètes. Je crois que le Joker racontant l’histoire de l’origine de ses cicatrices me restera longtemps en tête !!!

 

L’avis de Gilles Penso.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

coeurdechene 31/08/2008 18:18

Je suis allé voir cet épisode avec un grouper d'amis et la réaction en sortant de la salle était unanime. Un excellent film !
Personnellement, j'ai vu tous les Batman, et même si j'aime beaucoup Tim Burton, je trouve que son univers colle mal avec la vision initiale du Comics, tandis qu'ici tout est parfaitement rendu, comme tu le soulignes. Entre le déchirement de Batman, la folie du Joker (qui prouve qu'il est un vrai clown lors de l'explosion de l'hôpital. Fou rire général dans la salle) et les tensions explosives dans les forces de police, tout est là.
Certes, les femmes ne sont pas au rendez vous, mais il ne me semble pas qu'il y en ai eu plus dans les comics, hormis Catwoman et Poison Ivy, donc des méchantes... plus ou moins.
J'ai également relevé la B.O.F. signée de Hans Zimmer et James Newton Howard, un régal pour les oreilles :)

Quant à Batman Begins, je lui mettrai les mêmes arguments que ci-dessus. On y retrouve un Batman torturé mais un Bruce Wayne sympathique. Beaucoup d'action et d'autres méchants... notamment l'Epouvantail. Pour moi, ce sont vraiment les meilleurs épisodes des Batman, en vision avec le Comics original.

Yohan 03/09/2008 09:14


A ma grande honte, je  n'ai pas lu les Comics donc mes remarques ne se fondent pas sur la ressemblance ou l'esprit de ceux-ci. Burton avait réussi à créer un monde cohérent, peuplé de
personnages déjà connus.
Ici, Nolan crée un nouvel univers avec les mêmes personnages. Chacun a sa vision de Batman, et je trouve que les deux se valent.
Pour The Dark Knight, il est clair que c'est un très bon film, et j'y ai passé un très bon moment.


uncoindeblog 25/08/2008 22:06

Je suis restée scotché dans mon fauteuil, tant toute l'action s'enchaînait. Bref j'ai trouvé cet "épisode" excellent tout comme les acteurs. Effectivement le personnage féminin est quelque peu faiblard.
Le joker en infirmière ;o) tout y passe...
Et le film démarre réellement très fort.

Yohan 28/08/2008 14:33



C'est effectivement un démarrage en fanfare ! Et cet épisode est vraiment un des plus réussis, même si je garde un faible pour Batman Returns, avec le pingouin et Catwoman.



Emeraude 23/08/2008 12:10

je ne suis en aucun fan de batman. J'avais vu Batman begins mais ça n'en vaut pas la peine.
Par contre, je trouve vraiment que the drak knight est excellent. Je suis entièrement d'accord avec toi pour la prestation du regretté Heath Ledger... C'est vrai que c'est très angoissant parce que très psychologique. Finalement, à part le camion, il n'y a pas énormément de scène avec effet spéciaux. Tout se joue sur la psychologie, la preuve avec la scène sur les ferries...
Bref, je suis bien d'accord avec toi. Ce Batman là est vraiment très bon !!!

Yohan 24/08/2008 20:35


Ravi de lire que tu partages mon enthousiasme pour ce film. Pour Batman begins, je pense que je vais quand meme essayer !
Et pour Heath Ledger, il est épatant, comme tout le casting !