Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2008 3 30 /07 /juillet /2008 14:19

Bonjour à tous, me voici de retour après quelques semaines de vacances, et donc plein de nouvelles lectures à vous présenter. Moins de films, car ce sont les vacances donc pas d'écran (ni grand ni petit). Mais je vous parlerai théatre, car j'ai passé deux jours au festival d'Avignon, et cette première a été une vraie réussite.

Mais commençons par les livres. Celui dont il est question aujourd'hui est un recueil de nouvelles écrites par un auteur serbe, Svetislav Basara. Ce recueil est nénamoins particulier, car les nouvelles se répondent : les personnages croisés dans une nouvelle réapparaissent quelques pages plus loin, dans une autre. L'auteur, qui intervient beaucoup dans le texte, fait suivre ses réflexions sur plusieurs nouvelles (ou devrais-je quasiment dire chapitre !).

Voilà pour la forme. Pour le fond, je suis malheureusement incapable de faire un résumé de cet ouvrage, ni m
ême de faire part de mes impressions, si ce n'est celle d'etre passé à coté de ce livre. Plusieurs fois, les nouvelles ont un début "réel", comme celle qui donne son nom au recueil, avant de sombrer dans un univers sans queue ni tête, dans lequel je me suis littéralement perdu. Je n'ai pas réussi à saisir l'absurdité du recueil, et à faire mon miel de ce que nous propose l'auteur. Un raté en ce qui me concerne.

Comme j'ai lu ce livre dans le cadre de Masse Critique, organisé par
Babelio, je remercie les Editions les Allusifs, qui ont ajouté au recueil un marque-page aux couleurs de la couverture, et ce mot d'une des responsables qui me laissait présager ce à quoi j'allais être confronté : "Basara est un fou relativement génial mais très découcertant." Effectivement, pour ce qui est du coté déconcertant, j'ai été servi.

Dans le même cadre ont également reçu ce livre
Laetitia B, Papillon et Rose (ces deux dernières ayant été emballées !).

 

Perdu dans un supermarché, de Svetislav Basara

Traduit du serbe par Gojko Lukić

Ed. Les Allusifs

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Laëtitia 11/08/2008 15:18

Effectivement, emballée n'est pas le mot me concernant ! Mais bon, nous pourrons dire que nous avons lu un auteur serbe c'est déjà pas si mal ;-)

Yohan 12/08/2008 09:40


Vu comme cela, c'est vrai que ça peut le faire dans un dîner ;-)


Thom 07/08/2008 11:29

Mais pourquoi je sifflote comme ça... ?

Yohan 08/08/2008 09:42


Alors :
- un effet à long terme du juke-box qui ne dissipe qu'aujourd'hui ?
- tu as l'habitude de siffloter en faisant les courses, et la vision du mot "supermarché" a fait naître en toi un réflexe pavlovien ?
- tu es tellement ravi de ton passage sur ce blog que tu ne peux t'empêcher de siffloter (ça, c'est une proposition pour me flatter !) ?

Si d'autres ont des idées...