Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2008 2 03 /06 /juin /2008 10:41

Quatrième aventure de l'homme au fouet et au chapeau, qui a cette fois pour cadre les civilisations d'Amérique du Sud. Le brillant archéologue est à la recherche d'un objet disparu, un crâne de cristal, alors qu'il sous la menace des troupes du KGB qui espèrent mettre la main dessus...

Etant trop jeune pour avoir vu les premiers épisodes au cinéma, je me faisais un plaisir de voir sur grand écran Harrisson Ford éviter au moins 300 tirs qui le visent directement, sauter au dessus des ravins, échapper à tous les pièges possibles, tout en réflechissant aux énigmes qui le mèneront à ce crâne. Malheureusement, ce plaisir est loin d'avoir été totalement trouvé.

Tout d'abord, le scénario est faiblard. Ce n'est rien dévoiler du film de dire que ce quatrième volet pourrait s'intituler "Indiana rencontre ET". Et l'utilisation des extra-terrestres dans une telle aventure est souvent la preuve du manque d'imagination des scénaristes. Bah oui, puisqu'il y a des extra-terrestres, tout est possible, donc pas besoin de se poser trop de questions. En plus, on assiste à une explosion atomique dans une ville en plastique : pourquoi cette explosion ? Comment cette ville a été construite ? On peut toujours attendre !

Deuxième point négatif, la recherche de l'archéologue se fait en deux minutes chrono. Hormis une scène devant sa bibliothèque, et une autre dans la cellule d'un sanatorium, tout le reste du film est une longue course poursuite entre communistes et capitalistes. Ce qui fait relativement peu.

Enfin, les personnages sont relativement caricaturaux : Cate Blanchett, qui joue l'ennemi communiste, ne sort jamais de son rôle de grande méchante avide de connaissance. A part une trahison au début du film, pas la moindre trace d'agents double, de coups tordus. Bref, on suit cette quête qui se résume à dompter les éléments naturels (chutes d'eau, fourmis,...) sans véritable passion.

La seule scène que j'ai apprécié, et qui fait naître un peu de crainte est celle dans le vieux cimétière péruvien, plutôt bien mise en scène. Et heureusement qu'Indiana a toujours un minimum d'humour, et que le fils qu'il se découvre parvient à apporter de la légereté à un ensemble un peu boursouflé.

Bref, malgré quelques moments intéressants, l'ensemble m'a paru fade, et tiré par les cheveux. Dommage !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cécile 30/06/2008 10:15

Indy 4, décevant, plus : on se fout de nous. Comment Spielberg et Lucas réunis ont ils pu sortir un truc pareil si ce n'est pour payer leur dernière maison sur les flans de la colline, avec moteur sur les volets roulants?

Yohan 30/06/2008 22:50


Je ne sais pas q'ils avaient besoin de cela pour se payer des volets roulants ! En tout cas, c'est une déception !


ta d loi du cine 25/06/2008 23:41

Pas encore vu, mais j'y pense sérieusement (maintenant que la foule doit un êu moins se presser...), à y aller avec quelques copains aussi nostalgiques de leur jeunesse...

Yohan 26/06/2008 15:17


Si c'est nostalgique, je comprends tout à fait ;-)


via 08/06/2008 18:40

mmh... Perso, j'ai pris le Indy 4 pour une auto-caricature, et j'ai regardé le film dans cette optique, ce qui fait que j'ai passé de très bons moments...

Yohan 09/06/2008 11:44


Je comprends ce que tu veux dire, mais comme pour moi Indiana Jones est déjà une caricature de l'aventurier, la caricature de la caricature est de trop !


Gilles Penso 03/06/2008 23:20

Nombreux sont ceux qui ont été déçus par ce quatrième épisode. C'était à prévoir. Lucas avait déjà massacré en règle sa saga STAR WARS, Spielberg avait dénaturé ET en y ajoutant d'inutiles images de synthèse… Pour ma part, j'ai passé un bon moment avec INDY 4, parce que j'ai pris garde, au préalable, de ne pas essayer de le comparer avec les trois excellents films qui l'ont précédé.

Yohan 04/06/2008 18:28


Oui, c'est vrai qu'il faudrait ne pas avoir la nostalgie des précédents. Mais c'est assez difficile face à un momunent tel qu'Indiana Jones.