Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 19:20

Jean-Michel Ribes, actuel directeur du théâtre du Rond-Point dont je vous ai déjà parlé ici, est aussi l'auteur de pièces de théâtre.

Ici c'est un ensemble de scènes, généralement à deux acteurs, qui composent l'ouvrage. Un thème commun : l'absurde. A partir d'une situation banale, un élément parvient à tout faire basculer : un stylo au milieu du salon dans Dimanche ou une perruque Louis XV dans Bronches. Dans d'autres, c'est un quiproquo qui lance la scène : un père qui oublie le prénom de sa fille dans Monique, un spectateur qui ne veut pas féliciter sa belle-soeur actrice,... Le tout se terminant par une visite dans un musée, qui tourne à la dissertation philosophique sur les carpes et l'animalité.

Je trouve ce recueil de pièces assez jubilatoire : on passe d'une situation rocambolesque à une autre, on est surpris à tout bout de champ par l'imagination de l'auteur. On pense aux situations que Dubillard met en scène dans les Diablogues (joués récemment au théâtre du Rond-point, quelle coïncidence !), mais aussi à Topor pour ce coté décalé qui permet à une situation anodine de prendre un aspect comique et irréaliste. On y trouve des sujets qui reviennent souvent d'une situation à l'autre, ce qui permet de faire le lien : les relations familiales, l'amitié, et bien sur le rapport aux animaux...

Il faut donc accepter de plonger dans un univers particulier en ouvrant ce livre, mais on y passe un agréable moment. Dans cette édition  est ajoutée Sans m'en apercevoir, qui fonctionne selon le même principe. J'ai une tendresse particulière pour la scène où une tomate ayant survécu à un accident est interrogée par un gendarme.

En espérant pouvoir ces pièces mises en scène un jour ou l'autre (au Rond-Point), leur lecture permet une évasion rapide et décalée... A découvrir pour ceux qui ne connaissent pas du tout Jean-Michel Ribes.

 

Théâtre sans animaux, suivi de Sans m'en apercevoir, de Jean-Michel Ribes

Ed. Actes Sud - Babel

Partager cet article

Repost 0

commentaires