Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2007 2 06 /11 /novembre /2007 17:26

jesse-james.jpgMe voici de retour, après une semaine passée à d'autres occupations, pour reprendre le fil de ce blog. Aujourd'hui il est question de cinéma....

A la fin du XIXeme Siècle, Jesse James est connu sur tout le territoire des Etats-Unis : ses larcins font la une des journaux, et il parvient toujours à échapper à la vigilance de la police. Pour son dernier coup organisé avec son frère, il attaque un train avec une nouvelle bande, aui compte notament dans ses rangs les frères Ford et des membres de la famille James. Petit à petit, Robert Ford, le plus jeune des deux frères, obtient la sympathie de Jesse James, et l'accompagne dans ses expéditions. Une relation tumultueuse naît entre eux, d'autant plus que Jesse devient de plus en plus nerveux, se sachant atteint d'une maladie. Il devient irrascible, n'hésite pas à tuer d'anciens membres du clan par paranoïa et les événéments s'enchaînent, jusquà la mort de Jesse James.

Dans ce western, Brad Pitt, dans le rôle de Jesse James, et Casey Affleck, dans celui de Robert Ford, sont tous deux épatants. Ils incarnent de manière très juste ces deux personnages, le premier étant dominateur, et perd peu à peu de sa superbe au fur et à mesure qu'il vieillit. Le second est plus pervers : il idolâtre Jesse, et fait tout pour être à ses côtés. Mais, par jalousie, crainte ou autre chose, il en arrive à tuer son héros. 

Le film ne vaut pas tant pour l'histoire, assez alambiquée et parfois difficile à suivre, que pour la relation qui unit ces deux hommes. Une sorte d'amitié qui naît, sans être très claire pour autant, et qui se traduit par le coup de feu de Robert qui tue Jesse. Cette mort est d'ailleurs selon moi, dans cette version proposée par le réalisateur, plus un suicide qu'un assassinat : Jesse James ne prend plus de précautions, il se sait en fin de vie, et se laisse en quelque sorte tuer par son "ami". Cette hypothèse est en apparente contradiction avec le titre, mais le fait que le tir de Robert Ford soit dans le dos de Jesse explique l'adjectif "lâche" utilisé.

Malgré quelques passages un peu longs, j'ai trouvé ce film très bon, avec Brad Pitt qui retrouve enfin un grand rôle, Casey Affleck très impressionnant, et également une mention spéciale à Sam Rockwell, déjà vu dans Confessions d'un homme dangereux de George Clooney.

Partager cet article

Repost 0

commentaires