Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2007 1 15 /10 /octobre /2007 16:58
m-quint.gifEt voici ce premier billet littéraire...

René est marionnettiste, sa compagne Daisy infirmière, et il a l'habitude de montrer ses spectacles aux enfants malades. Mais cette fois-ci son spectateur est un enfant tombé dans le coma, suite à une bagarre de cour de récré. René, très ému par ce garçon, Louis, va faire taire petit à petit ses marionnettes pour raconter sa propre histoire.
L'histoire de son père, qui l'élève seul dans les années de la guerre d'Algérie, pris entre le FLN et l'OAS, qui vit entre son métier d'agent immobilier (pour lequel il n'est pas fort doué) et ses illusions d'amour. René, qui grandit avec pour compagne de jeu Halva, réfugiée d'Algérie avec ses parents, mais qui quitte la vie de René du jour au lendemain. Ce dernier grandira avec Halva en tête, et ce souvenir bouleversa toute la vie qu'il s'est construit.

Michel Quint nous emmène dans un univers à la fois de féerie, menée par Momo et Suzy, ses marionnettes, et un monde très réel : l'hôpital, les attentats liés à la guerre d'Algérie. Mais on se laisse porter avec douceur par ce récit très vif, alerte, et j'ai été emmené dans cet univers poisseux, modeste de la fin des années 50 : le miracle de l'arrivée de la télé, le solex,....

L'auteur d'Effroyables jardins arrive donc à nous faire partager un amour qui semble impossible, un souvenir enfoui qui devient plus fort que la réalité qu'il s'est construit. J'ai trouvé ce roman très prenant, très fort, même si les événements du début sont parfois un peu complexes (mais ils s'éclairent à la fin du roman) et même si j'ai senti la fin bien avant qu'elle n'arrive, en redoutant que cela se finisse comme cela.

Néanmoins, une lecture que je recommande vivement, et qui fait passer un très agréable moment, même si le sujet est parfois difficile.

Pour vous faire une autre idée (quoique certaines impressions sont très proches des miennes) vous pouvez consulter les critiques du biblioblog
.
L'espoir d'aimer en chemin, de Michel Quint
Ed. Joëlle Losfeld

Partager cet article

Repost 0

commentaires